Helpper réduit ses tarifs suite à la loi sur les revenus complémentaires

31/07/18 à 12:13 - Mise à jour à 12:12

Source: Datanews

La plate-forme d'aide à domicile Helpper comprime ses prix en raison de la nouvelle loi sur les revenus complémentaires. Quiconque fait appel via l'appli à des voisins ou autres pour effectuer certaines tâches, paiera désormais 9 euros par heure.

Helpper réduit ses tarifs suite à la loi sur les revenus complémentaires

© Getty Images/iStockphoto

La startup anversoise Helpper propose une plate-forme conçue pour relier les personnes nécessitant une aide ('helppies') à des voisins acceptant d'effectuer toutes sortes de petits travaux quotidiens contre une mini-indemnité ('helppers'). Il est question par exemple de faire des courses ou d'emmener une personne en voiture, des tâches qu'une aide-ménagère ne peut souvent pas faire.

La nouvelle loi sur les revenus complémentaires est controversée dans de nombreux secteurs, mais la startup, elle, se félicite des possibilités qu'elle offre. La loi permet en effet à Helpper d'effectuer plus facilement son travail, comme le déclare son fondateur, François Gerard: "La loi sur les revenus complémentaires va aussi donner un incitant supplémentaire à l'économie de partage social. Nous allons pouvoir rendre l'aide à domicile accessible à encore plus de personnes." La nouvelle loi prévoit que les citoyens peuvent gagner jusqu'à 6.130 euros par an non taxés sous certaines conditions. Et comme aucune taxe ne doit plus en être prélevée, le prix de l'aide à domicile via la plate-forme peut à présent passer de 9,80 à 9 euros par heure.

Helpper a été fondée en 2017, est aujourd'hui active tant à Anvers qu'à Gand et compte 900 helppers et 400 helppies. En mars, la jeune entreprise a encore récolté un million d'euros d'argent frais auprès du fonds d'innovation en matière de soins Carevolution.

En savoir plus sur:

Nos partenaires