Hanovre sous le charme de Terminator

03/03/09 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

L'arrivée d'Arnold Schwarzenegger à Hanovre prend à la fois des allures de visite de chef d'état et d'événement pour les fans de cinéma.

L'arrivée d'Arnold Schwarzenegger à Hanovre prend à la fois des allures de visite de chef d'état et d'événement pour les fans de cinéma.

Après son arrivée ce lundi matin, Arnold Schwarzenegger a pris la direction de son hôtel, devant lequel plusieurs centaines de fans de Terminator s'étaient rassemblés, mais qui l'ont à peine aperçu. Cet honneur a échu à la chancelière fédérale Angela Merkel, au bourgmestre d'Hanovre et au président de Bitkom, August-Wilhem Scheer.

La teneur globale de leurs allocutions était que cela ne sert à rien de se plaindre et de baisser les bras. "Les perdants se plaignent, alors que les gagnants relèvent les défis et agissent contre la crise", a déclaré Schwarzenegger. Il a aussi remercié le salon CeBIT d'avoir choisi la Californie comme état invité, alors que normalement, cet honneur échoit à un pays.

Il a décrit son état comme le centre 'high-tech', mais aussi biotechnologique mondial. Dans son sillage, il a emmené pas moins de 67 entreprises californiennes qui présentent leurs services et produits au CeBIT. Schwarzenegger espère qu'elles feront de bonnes affaires, en se référant notamment aux 13 milliards de dollars de contrats conclus l'an dernier au CeBIT.

Voilà assurément un solide message de bienvenue pour un état qui représente la huitième plus grande économie au monde, mais qui par ailleurs parvient à peine aujourd'hui à payer ses services publics et ressent lourdement les effets de la crise. Schwarzenegger y jouit dès lors d'une cote de popularité qui est plus basse que celle du président Bush. Après son second mandat de gouverneur, il ne peut de toute façon plus être réélu. C'est sans doute aussi la raison pour laquelle il a entre-temps accepté un petit rôle dans un film.

Nos partenaires