Guerre des prix iPhone imminente en Belgique

28/12/07 à 12:10 - Mise à jour à 12:09

Source: Datanews

Même si Apple n'a pas encore conclu d'accord de distribution en Belgique, l'iPhone est bel et bien disponible dans notre pays. Chez GSM Planet, l'amateur déboursera par exemple 800 euros pour ce produit, mais d'autres, comme la chaîne bruxelloise Covema, vend déjà le joujou pour 'seulement' 699 euros. Doit-on voir là les prémices d'une guerre des prix?

Même si Apple n'a pas encore conclu d'accord de distribution en Belgique, l'iPhone est bel et bien disponible dans notre pays. Chez GSM Planet, l'amateur déboursera par exemple 800 euros pour ce produit, mais d'autres, comme la chaîne bruxelloise Covema, vend déjà le joujou pour 'seulement' 699 euros. Doit-on voir là les prémices d'une guerre des prix?

Les appareils sont vendus sans le fameux 'simlock', ce qui signifie qu'ils peuvent fonctionner avec n'importe quel opérateur dans notre pays. Il existe toutefois une série d'inconvénients, et pas des moindres. Le premier de ceux-ci, c'est l'interdiction de mettre à jour le logiciel de l'appareil. Il faut savoir en effet que chaque nouvelle mise à jour de Apple rend l'appareil tout bonnement inutilisable. Il s'agit là évidemment d'un choix délibéré d'Apple, visant à décourager le marché parallèle de iPhones. De plus, les appareils dépourvus de simlock ne sont plus couverts par la garantie d'usine de Apple.

Nos commerçants belges semblent toutefois avoir trouvé la parade. Dans La Libre Belgique, Heinrich Pauker, de la chaîne bruxelloise Covema, explique que chez lui, les clients se voient malgré tout octroyer une garantie de 2 ans sur l'iPhone. "Et si, par accident, ils ont effectué une mise à jour du logiciel, nous débloquons gratuitement leur appareil", ajoute-t-il. Concernant l'avenir de ces petits engins, Pauker reste dans le vague: "Nous les achetons chez un grossiste international, et nous nous faisons expédier les appareils depuis les Etats-Unis". Quoi qu'il en soit, 699 euros, ce n'est pas beaucoup, surtout si l'on compare avec les premiers appareils, proposés pour la "modique" somme de 1.000 euros. Alors, s'agit-il bel et bien du début d'une guerre des prix? A moins bien entendu qu'Apple n'annonce très rapidement la mise en place d'un canal de vente officiel.

Nos partenaires