Gosling rejoint Liquid Robotics

09/09/11 à 12:04 - Mise à jour à 12:04

Source: Datanews

Le 'père de Java', James Gosling, a quitté Google fin août pour rejoindre Liquid Robotics, producteur de robots marins autonomes.

Gosling rejoint Liquid Robotics

Le 'père de Java', James Gosling, a quitté Google fin août pour rejoindre Liquid Robotics, producteur de robots marins autonomes.

Après le rachat de Sun par Oracle, le 'père de Java', James Gosling, n'avait pas demandé son reste, comme l'on pouvait s'y attendre. Il n'avait à l'époque donné aucune justification à son départ, à cette déclaration près sur son blog: "Just about anything I could say that would be accurate and honest would do more harm than good." Il était déjà plus qu'étonnant que moins d'une année plus tard, en mars 2011, il entre au service de Google. Sun d'abord et maintenant Oracle sont en effet impliquées dans des procès à l'encontre de Google pour atteintes à des brevets et à des droits d'auteurs de la part de cette dernière entreprise dans Android. L'annonce selon laquelle Gosling rejoignait Liquid Robotics fin août, peut dès lors aussi être considérée comme un pas qui doit plaire à toutes les parties concernées en vue de diminuer quelque peu la tension existant entre Oracle et Google.

Java en temps réel

Ce genre de réflexion est cependant peut-être quelque peu déplacé. Au cours des dernières années, l'implication de James Gosling dans les tout nouveaux développements de Java fut en effet assez réduite. Il s'occupait nettement davantage d'applications pointues pour Java, en ce compris la 'finition' de JSR1, alias la 'real time specification for Java'. L'on a du reste pu s'en rendre compte lors de l'événement annuel JavaOne pour les développeurs, pendant la session 'showcase' de Gosling. Il fut depuis des années aussi actif dans le domaine des vastes réseaux de détecteurs.

Il pourra sans aucun doute exploiter pleinement tous ces pôles d'intérêt chez Liquid Robotics, une entreprise dirigée par Bill Vass, un ex-collègue de chez Sun. L'entreprise produit le 'Wave Glider', une plate-forme de détection marine autonome qui tire son énergie pour sa propulsion du mouvement des vagues. Voilà qui ouvre des perspectives pour la recherche de longue durée en mer, avec à la clé la possibilité d'envoyer des données en temps réel. Liquid Robotics a récemment mené à bien une phase de financement d'une valeur de 22 millions de dollars, où l'on retrouva notamment Schlumberger, fournisseur de services de support à l'industrie pétrolière. Ces nouveaux moyens financiers arrivent à un moment, où tant le nombre de clients que les chiffres de productions de 'Wave Gliders' croissent.

James Gosling est nommé 'chief software architect' de l'entreprise. Il considère les produits de Liquid Robotics comme "a large data problem and a large-scale control problem, both of which are fascinating to me and have been passions of mine for years."

Nos partenaires