Google Wave séduit déjà les éditeurs

28/10/09 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

L'outil de collaboration temps réel pourrait donner naissance à des applications collaboratives d'un genre nouveau.

L'outil de collaboration temps réel pourrait donner naissance à des applications collaboratives d'un genre nouveau.

Wave, cette nouvelle application de collaboration synchrone et temps réel que prépare Google et qui tient tout à la fois du courriel, de la messagerie instantanée et de la collaboration sur contenus, commence à intéresser les éditeurs tels SAP. Alors même que l'application n'en est encore qu'au stade de la version preview.

SAP a ainsi développé un prototype baptisé Gravity, une application de BPM collaboratif qui permet à plusieurs personnes, appartenant ou non à une même entreprise, de construire de concert des processus business (création, analyse, modification, débogage, mise en exploitation). La fonction 'playback' permet à tout le monde de passer en revue le scénario de ce qui a été effectué, utile pour que de nouveaux contributeurs puissent prendre le processus en cours de route. Une fonction robot peut être activée pour contrôler la syntaxe du processus ainsi construit, identifier les problèmes et les rectifier. "Gravity" pourra être piloté via le réseau de l'entreprise ou via Internet mais aussi via des équipements mobiles tels l'iPhone. Les modèles ainsi construits seront ensuite intégrés dans l'outil BPM classique.

Autre acteur qui a d'ores et déjà développé un prototype: Salesforce qui planche sur un système de support à la clientèle basé sur Google Wave. L'outil interviendrait en 1er niveau (le client 'dialoguant' en fait avec un robot), passant éventuellement la main à un agent de call center si la question ne peut être résolue directement. Une autre application prototype serait actuellement entre les mains des développeurs qui animent Wikipedia.

Quant à Google lui-même, il planche sur des scénarios d'utilisation plus élaborés pour sa solution. Lors de SAP TechEd 2009, Lars Rasmussen, directeur de l'équipe Software engineering de Google Wave, parlait par exemple d'un scénario où deux sociétés engagées dans la négociation d'un contrat pourraient ainsi permettre à leurs équipes respectives de négocier 'live', avec possibilité pour chacune d'elles de créer, à un certain moment, un espace de préparation disjoint de l'espace commun, où elle pourrait préparer ses propositions, arguments, contre-propositions, avant de réinjecter ce contenu dans le corps commun.

Nos partenaires