Google veut racheter un fabricant d'appareils photo plénoptiques pour 40 millions de dollars

21/03/18 à 13:35 - Mise à jour à 13:35

Google souhaite investir dans une entreprise spécialisée dans les appareils photo plénoptiques (exploitant l'information de la profondeur du champ lumineux). Ce rachat aiderait Google à développer de meilleures applications VR.

Google veut racheter un fabricant d'appareils photo plénoptiques pour 40 millions de dollars

© Getty Images/iStockphoto

Selon des sources du site d'infos TechCrunch, Google aurait jeté son dévolu sur Lytro, une firme qui développe la technologie plénoptique. Contrairement aux autres appareils photo, les modèles plénoptiques peuvent mesurer la lumière en quatre dimensions.

Ambitions plénoptiques

Ces appareils photo plénoptiques sont équipés de micro-objectifs placés devant le capteur d'image. De cette manière, ils déterminent non seulement la position et l'intensité d'un rayon lumineux, mais aussi la direction d'arrivée de la lumière. En outre, les prises de vue contiennent aussi des informations de profondeur de champ, convenant parfaitement pour effectuer des images en 3D.

La technologie plénoptique pourrait être utilisée pour créer des applications VR plus réalistes, une idée qui intéresse Google. Récemment, l'entreprise l'a elle-même expérimentée dans une application pour le casque HTC Vive. Il semble à présent que Google caresse de grandes ambitions pour cette technologie.

VR plus réaliste

Les applications plénoptiques représentent une amélioration par rapport à la technologie actuelle, parce qu'elles exploitent la profondeur de champ de manière plus réaliste. Si l'utilisateur se trouve par exemple dans un environnement VR juste face à un objet et qu'il bouge la tête, l'objet suivra très clairement le mouvement. Un objet plus éloigné bougera cependant moins.

Selon les sources de TechCrunch, les deux entreprises évoquent une offre de rachat de quelque 40 millions de dollars. On ne connaît cependant pas le degré d'avancement des négociations à l'heure actuelle. Il est étonnant aussi de constater que Rick Osterloh, responsable de la division hardware de Google, fait partie depuis assez longtemps déjà du conseil d'administration de Lytro.

Nos partenaires