Google va sécuriser les sites de liberté d'expression assaillis

23/10/13 à 12:09 - Mise à jour à 12:09

Source: Datanews

Google va protéger contre les attaques DDos les sites de défense des droits de l'Homme et autres qui sont attaqués.

Google va sécuriser les sites de liberté d'expression assaillis

La cellule de réflexion philanthropique de Google - Google Ideas - a annoncé lors de son 'Conflict in a connected world' un certain nombre d'initiatives en vue de sécuriser les personnes et les sites qui défendent les droits des citoyens et de l'Homme. Sur le blog de Google, l'on trouve un descriptif de la façon dont Google va mettre en oeuvre le Project Shields sur base de son Page Speed Service (PSS). Ce dernier est initialement prévu pour accélérer l'accès aux pages web, mais peut être aussi utilisé pour protéger les sites contre les attaques '(distributed) denial of service' (DDos, déni de service distribué) qui rendent des sites inaccessibles en les submergeant de demandes de connexion. Google va sécuriser ces sites - actuellement, un groupe de sites y a été invité, notamment en Iran, Syrie, Birmanie (Myanmar) et Kenya - en faisant transiter le trafic par le service PSS, ce qui fait que les dispositifs de Google qui interceptent ces attaques DDos, en font bénéficier aussi ces sites.

En outre, Google va introduire aussi une extension aux navigateurs Chrome et Firefox: uProxy développée en collaboration avec l'université de Washington et Brave New Software. Grâce à uProxy, les personnes pourront s'aider mutuellement, afin de créer au travers de filtres et d'autres facilités de contrôle un trajet sécurisé vers internet.

En outre et dans le cadre d'une collaboration avec Arbor Networks, Google va également mettre au point une 'Digital Attack Map' permettant de visualiser les attaques DDos contre des sites 'free speech' dans le monde entier.

En savoir plus sur:

Nos partenaires