Google va bloquer YouTube sur des appareils d'Amazon

06/12/17 à 14:20 - Mise à jour à 14:20

Google a décidé de bloquer YouTube à partir de 2018 sur le Fire TV et l'Echo Show d'Amazon. Il s'agit là d'une conséquence d'un litige toujours plus important qui oppose les deux géants technologiques.

Google va bloquer YouTube sur des appareils d'Amazon

Le Fire TV d'Amazon © REUTERS

La décision a été prise après qu'Amazon ait indiqué ne plus souhaiter fournir les produits de Nest, la filiale de Google. Il y a deux ans, Amazon avait également supprimé le Chromecast de Google de son catalogue. De plus, Amazon entend ne plus rendre son service vidéo Prime disponible pour les utilisateurs de Chromecast. En outre, le haut-parleur Home de Google ne peut être commandé via le magasin web d'Amazon, qui y propose son propre haut-parleur Echo.

'Précédent décevant'

Le mois dernier déjà, Google avait retiré temporairement l'appli YouTube des appareils Amazon, mais selon Engadget, Amazon avait alors tenté d'orienter ses utilisateurs vers une version web 'piratée' de YouTube. Google, qui doit se passer de rentrées publicitaires potentielles, essaie à présent de prendre sa revanche. Le géant technologique annonce en effet que YouTube ne sera définitivement plus disponible à partir du 1er janvier prochain sur le FireTV et l'Echo Show (un haut-parleur intelligent avec écran).

En lançant cette menace, l'entreprise entend surtout mettre la pression, pour qu'Amazon finisse par vendre le matériel de Google. "Nous espérons que nous pourrons conclure rapidement un accord en vue de résoudre ces problèmes", annonce l'entreprise, qui se réfère ici à l'absence de plusieurs de ses appareils dans le magasin web d'Amazon.

De son côté, Amazon qualifie la suppression de l'appli YouTube sur le FireTV "de précédent décevant", parce qu'ainsi, "l'accès des consommateurs à un site web ouvert sera sélectivement bloqué".

Duel

Le litige démontre bien que les deux géants technologiques se livrent un duel en vue de dominer le marché. Amazon contrôle toujours plus ce que les gens achètent, alors que Google sait surtout ce que les gens veulent acheter, mais le fait est que les deux entreprises se marchent toujours plus sur les pieds. C'est le consommateur qui pourrait être le dindon de cette farce.

En savoir plus sur:

Nos partenaires