Google tracera aussi les achats hors ligne

24/05/17 à 11:59 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Pour démontrer aux annonceurs que leur publicité a du succès ou non, Google va à présent aussi analyser hors ligne les paiements effectués avec des cartes de crédit et les relier à des profils d'utilisateur.

Google tracera aussi les achats hors ligne

© iStock

Google entend offrir aux entreprises une meilleure vision de l'efficience de leurs publicités. Voilà ce qu'a expliqué le géant technologique lors de sa convention marketing annuelle organisée à San Francisco. L'entreprise, qui tire la plus grande partie de ses revenus de la publicité, y a annoncé quelques nouveaux outils à l'adresse des spécialistes en marketing. Le plus étonnant est probablement le programme permettant de relier hors ligne les données d'une carte de crédit aux publicités que son propriétaire a visionnées en ligne. Ce faisant, un annonceur pourrait savoir si son onéreuse publicité a eu vraiment un impact.

Le programme tourne provisoirement uniquement aux Etats-Unis, où Google a accès à pas moins de 70 pour cent (!) de l'ensemble des transactions effectuées avec des cartes de crédit ou bancaires. Ces transactions sont ensuite reliées à l'historique de navigation en ligne des propriétaires de ces cartes.

Le Graal

Avec cet outil, Google se rapproche encore du Graal visé par les marketeurs: mesurer le retour sur investissement des publicités. Traditionnellement, le marketeur ne sait pas si sa campagne a été fructueuse. Avez-vous acheté telle poudre à lessiver, parce que vous avez vu une annonce la concernant à la TV, sur un poster dans la rue ou parce que c'était la première poudre trouvée sur les rayons de votre supermarché? A présent que la publicité est de plus en plus ciblée et personnalisée, il en va autrement. Les applis sur votre smarthone savent ce que vous regardez et quand, et en général, il en va de même sur d'autres appareils, comme l'ordinateur portable et la tablette.

Entre-temps, Google sait également plus ou moins ce que vous faites dans le monde réel. L'entreprise a accès aux données d'emplacement de votre smartphone, mais aussi (aux Etats-Unis) aux paiements que vous effectuez avec votre carte de crédit ou vos applis de paiement.

Si vous regroupez le tout, on peut dire que Google dispose d'une bonne image de votre profil. Le réseau social peut à partir de là vérifier combien d'annonces correspondent à un achat en magasin. Ce type de profil trans-plates-formes est très prisé, et Facebook par exemple y travaille aussi depuis quelque temps déjà.

Les données que les annonceurs verront, ne mentionneront aucun nom, selon Google. L'information qu'ils recevront, c'est que par exemple l'utilisateur 08a862b091c379fe9767615d10863 a visionné dix annonces pour du café cher, avant de consacrer 5,21 dollars (le montant d'un café coûteux) dans une boutique. De manière anonyme donc, même si cela ne signifie pas que quelqu'un ne puisse découvrir votre identité après quelques recherches.

Au diable le spam?

Un deuxième outil annoncé par Google lors de sa conférence s'appelle Unique Reach. Une entreprise pourra ainsi mesurer la fréquence de vision d'une même publicité par une personne. L'objectif est, on l'espère, qu'après avoir annulé pour la trente-cinquième fois la même vidéo consacrée à des tests de grossesse, vous puissiez peut-être passer à autre chose. Ici, Google tient aussi compte des 'impressions' sur différentes plates-formes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires