Google semble s'incliner devant l'exigence de l'UE

31/08/17 à 11:44 - Mise à jour à 11:44

Source: Datanews

Le géant internet Google cesserait de discriminer ses concurrents, lorsque les internautes recherchent des produits et services. Un porte-parole de la Commission européenne confirme en effet que l'entreprise américaine a fait cette promesse. Elle a jusqu'au 28 septembre pour traduire ses propos en actes.

Google semble s'incliner devant l'exigence de l'UE

© BELGAIMAGE

En juin, Google avait fait l'objet d'une amende record de 2,42 milliards d'euros de la part de la commissaire de l'UE en charge de la concurrence, Margrethe Vestager, comme sanction pour abuser de son moteur de recherche. Les internautes voient en effet d'abord apparaître Google Shopping dans leurs résultats de recherche. Il en résulte que tant les autres fournisseurs que les consommateurs sont lésés, selon la Commission au bout de sept années d'enquête.

La société mère de Google, Alphabet, disposait d'un délai expirant fin août pour présenter une solution. La date-butoir se termine aujourd'hui à minuit. Le porte-parole de la Commission n'a pas souhaité s'étendre sur les adaptations envisagées.

Pratiques illégales

En juin, Vestager avait sommé Google de ''mettre fin à ses pratiques illégales dans les nonante jours''. Si tel ne semble pas être le cas après le 28 septembre, la Commission se réservera le doit d'imposer par jour que l'entreprise n'aura pas satisfait à l'exigence, une amende supplémentaire de 5 pour cent de son chiffre d'affaires journalier. ''La responsabilité en incombe totalement à Google.'' En Europe, 90 pour cent de toutes les commandes de recherche sur internet s'effectuent via Google.

La Commission européenne examine d'autres pratiques de Google qui pourraient enfreindre les règles de l'UE. Ces pratiques portent sur des publicités et sur de la concurrence déloyale avec son système d'exploitation mobile Android. Google contraindrait des fabricants et opérateurs à installer des applis développées par Google, telles GooglePlay et Google Chrome.

Nos partenaires