Google se venge des journaux belges qui l'ont fait condamner

20/09/06 à 00:00 - Mise à jour à 19/09/06 à 23:59

Source: Datanews

La version belge du moteur de recherche a tout simplement éliminé tous les résultats de recherche qui pourraient générer du trafic vers les sites des journaux concernés.

Il suffit de taper par exemple [site:lesoir.be] (ou lalibre.be ou dhnet.be) dans Google.be pour se rendre compte que le moteur de recherche ignore depuis quelques heures tous les résultats affichant directement du contenu provenant des éditeurs belges francophones, réunis dans l'association Copiepresse.Les versions non-belges de Google affichent (pour l'instant) toujours les résultats des sites en question. Cette mesure radicale de Google intervient quelques jours après une [condamnation] par la Justice belge pour violation des droits d'auteur. Le moteur de recherche est obligé, sous peine d'amendes, de retirer de son site Google News (Actualités) tout contenu provenant des journaux regroupés dans Copiepresse.La réaction de Google ressemble fort à une vengeance, même si l'entreprise pourrait faire valoir, non sans une certaine perversité, qu'elle se prémunit ainsi contre une interprétation plus large de la condamnation. En clair, la société américaine déduirait du verdict du tribunal (en attendant le résultat d'une probable procédure en appel de Google) que les journaux en question ne veulent en aucune manière que leurs contenus ne soient référencés par Google sans autorisation préalable, et donc aussi sur le très populaire moteur de recherche général (et pas uniquement sur Google News).

Nos partenaires