Google renforce ses conditions pour les applis

06/09/13 à 16:13 - Mise à jour à 16:13

Source: Datanews

Google s'oppose aux applis Android qui dérobent des informations ou abusent d'utilisateurs, en renforçant les conditions dans ses 'developer program policies'.

Google renforce ses conditions pour les applis

L'ouverture du marché des applis Android présente aussi une face plus sombre sous la forme de grands nombres d'applis dangereuses, voire carrément malfaisantes. Selon Priori Data, une appli Android sur cinq dans Google Play poserait problème (un pourcentage qui pourrait même être plus élevé sur d'autres marchés Android). Cela va de l'adware dérangeant, en passant par des applis faussement présentées comme 'gratuites', jusqu'aux applis qui installent du malware ou qui utilisent frauduleusement un appareil Android. Il y a même des exemples amers d'applis de 'sécurité' qui ont en réalité un fonctionnement malfaisant ou ne font tout simplement rien du tout. Ce genre d'appli se manifeste nettement plus souvent dans le monde Android que dans le monde iOS, parce qu'Apple exerce un contrôle plus strict sur les applis proposées dans l'App Store.

Renforcement des conditions

Comme annoncé, Google a entre-temps renforcé les conditions dans ses 'Google Play Developer Program Policies', pour éviter précisément ces applis mal intentionnées. L'on y trouve des règles plus strictes à propos de la demande à l'utilisateur de son autorisation pour une action spécifique, alors que seul le système de paiement Google Play doit être utilisé en cas de commande de biens, services ou contenus supplémentaires au départ de l'appli. Cela permet d'éviter plus rapidement tout abus frauduleux.

En même temps, Google a aussi augmenté fortement le nombre d'applis supprimées dans le magasin Google Play. Durant le dernier mois pour lequel des chiffres sont disponibles, une appli nouvelle sur deux quasiment est ainsi retirée du magasin. Les développeurs ont jusqu'à la fin du mois de septembre pour adapter leurs applications, au risque de les voir supprimées. Google demande aussi aux utilisateurs de lui faire savoir dans les plus brefs délais si une appli cause des problèmes, mais le fait est que cela vient dans cas après coup. Il est apparu ainsi que 2 millions d'utilisateurs ont déjà téléchargé une appli d'une liste de 32 applis jugées dangereuses (des maliciels qui se présentaient comme des applis gratuites).

Aujourd'hui, le magasin Google Play contient 950.000 applis environ, mais l'ouverture 'dangereuse' de cette boutique relativise quand même ce nombre. C'est ainsi que de nombreux utilisateurs se limitent au top 100, pour être certains qu'il s'agit d'applis fiables. Voilà qui est évidemment fâcheux pour les milliers de développeurs d'applis qui ne feront ainsi jamais partie de ce top 100...

En savoir plus sur:

Nos partenaires