Google prépare une nouvelle technique de détection du cancer

29/10/14 à 13:54 - Mise à jour à 13:54

Source: Datanews

Google recherche une méthode de détection de maladies telles le cancer. L'entreprise estime que grâce aux nanoparticules, il serait possible à l'avenir de repérer ce genre d'infections à un stade précoce.

Google prépare une nouvelle technique de détection du cancer

© Reuters

L'ambition de l'entreprise technologique américaine est de contrôler en permanence le sang d'une personne par le truchement de ces nanoparticules microscopiques. 'Les nanoparticules pourraient être ingurgitées au moyen d'une pilule, avant d'être absorbées par le sang. Elles seraient conçues pour y détecter certains types de cellule, comme les cellules tumorales, et pour s'y fixer', déclare-t-on chez Google.

L'entreprise examine à présent d'abord le potentiel de ces nanoparticules quant à détecter des cellules inhabituelles et à mesurer les changements graduels dans le sang. Il serait ainsi possible de découvrir non seulement des cellules cancéreuses, mais par exemple aussi des attaques cardiaques et des congestions cérébrales dans une phase très précoce.

Bracelet avec capteur

Ensuite, un diagnostic pourra être posé en reliant ces nanoparticules avec un capteur intégré par exemple à un bracelet. Cette connexion pourrait se faire par des ondes radio ou lumineuses.

La recherche s'effectue dans le giron de "Google X", une unité qui prépare aussi d'autres projets futuristes, comme la voiture sans chauffeur (Google Car) et les lunettes interactives (Google Glass). L'entreprise insiste sur le fait que cette recherche n'en est encore qu'à ses débuts. (Belga/JH)

En savoir plus sur:

Nos partenaires