Google pouvait licencier Damore

19/02/18 à 10:37 - Mise à jour à 10:37

Source: Datanews

Google avait le droit de licencier James Damore, l'auteur du tristement célèbre memo sur la diversité. Voilà ce que révèle l'US National Labor Relations Board (NLRB), l'organe public qui, aux Etats-Unis, contrôle notamment la discrimination au travail.

Google pouvait licencier Damore

Google équipe © .

James Damore est connu comme étant à l'origine du 'memo Google', dans lequel cet (entre-temps ex-) employé de Google dénonçait les tentatives effectuées par le géant technologique en vue d'améliorer la diversité en son sein. Dans le memo, il citait entre autres des facteurs 'biologiques' qui rendraient les femmes inadaptées à assumer des fonctions dirigeantes.

Le memo généra un débat chaud bouillant dans l'entreprise qui aboutit au licenciement de Damore. Ce dernier déposa alors une plainte auprès du NLRB pour discrimination. Cet organe public vient de faire part de sa position sur le sujet. Selon la NLRB, Google n'a pas empêché un membre de son personnel d'exprimer son opinion différente de la sienne, mais l'a licencié pour avoir diffusé 'des observations discriminatoires aux yeux de la loi américaine'.

L'organe a donc recommandé à Damore de renoncer à sa plainte, ce qu'il a fait. Il se concentre à présent sur une action de groupe intentée contre Google au tribunal de Santa Clara, cette fois pour discrimination des hommes blancs.

Nos partenaires