Google n'a pas supprimé la Palestine de Maps

10/08/16 à 13:39 - Mise à jour à 13:39

Ces derniers jours, plusieurs sites d'actualité annonçaient que Google aurait supprimé la Palestine de son application Google Maps. Cette information semble fausse.

Google n'a pas supprimé la Palestine de Maps

© .

Divers sites d'actualité du Moyen-Orient avaient lancé cette nouvelle, après qu'un groupe de journalistes de Gaza ont prétendu que Google avait retiré l'état de Palestine de son application cartographique. Des dizaines de milliers de personnes ont partagé des messages à ce propos sur Facebook et Twitter.

Les journalistes de Gaza affirmaient que Google n'affichait plus la Palestine depuis le 25 juillet, mais tel ne semble pas être le cas, selon The Washington Post notamment. Si l'on recherche la Palestine sur Maps, l'on obtient en effet le même résultat qu'il y a cinq mois, lorsqu'un homme appelé Zak Martin lança une pétition dans laquelle il demandait le retour de la Palestine sur la carte.

Après son travail de recherche, la carte affiche en effet une région délimitée sans aucun nom. La zone dont il est question, est entourée de pointillés et se présente comme la Palestine, telle qu'elle est actuellement. Le hic, c'est qu'elle n'a pas de nom. Si l'on clique sur l'une des villes au sein de la zone, Google indique qu'il s'agit d'une cité palestinienne, et l'on est également orienté vers la rubrique Wikipedia relative à la ville concernée, où il est signalé qu'elle se trouve bien en Palestine.

Reconnaissance en tant qu'état

Google utilise donc réellement le nom Palestine pour désigner cette région, mais elle ne le fait pas de manière directe depuis des années déjà. En 2011, la Palestine demanda de pouvoir faire partie des Nations Unies, mais le Conseil de sécurité s'y opposa du fait que quelques membres - dont les Etats-Unis - rejetèrent la demande, qui fut donc bloquée. Ensuite, la Palestine a pu devenir un pays observateur non membre, parce que seule l'Assemblée générale est habilitée à l'accepter. Le nom changea alors de 'Territoires palestiniens' en 'Palestine', y compris dans Google Maps.

Après ces démêlés, nombre d'utilisateurs ont indiqué vouloir migrer vers Bing Maps de Microsoft, parce qu'ici, la Palestine est bel et bien représentée. Entre-temps, Apple Maps ignore l'existence de la Palestine. La région n'y est pas délimitée, ce qui fait qu'elle est encore et toujours considérée comme faisant partie d'Israël.

137 pays reconnaissent la Palestine

Jusqu'à présent, 137 pays dans le monde ont reconnu la Palestine comme un état, mais pas les Nations Unies donc. Si les Nations Unies décidaient de la reconnaître, il est probable que Google désigne aussi la région sans nom par le terme 'Palestine'.

En savoir plus sur:

Nos partenaires