Google met ses centres de données à l'eau

09/09/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Une demande de brevet dévoile les projets du géant internet Google d'installer des centres de données en mer. Voilà qui devrait faciliter la résolution des questions ardues de refroidissement et d'énergie.

Une demande de brevet dévoile les projets du géant internet Google d'installer des centres de données en mer. Voilà qui devrait faciliter la résolution des questions ardues de refroidissement et d'énergie.

Quiconque n'utilise pas encore le mot à la mode 'IT verte' suscite immanquablement des réactions sous la forme de soupirs ou de froncements de sourcils. Mais la recherche de solutions pour les questions de refroidissement et de consommation énergétique toujours plus préoccupantes ne s'arrête pour autant pas là. Avant ce dernier week-end, Belgacom et Sun ont ainsi encore dévoilé un concept de centre de données sans conditionnement d'air. Et aujourd'hui, comme on peut le lire sur le site web Tweakers, il apparaît d'une demande de brevet introduite par Google que cette entreprise envisage de construire des centres de données en mer.

Google avant précédemment déjà investi dans des centres de données intégrés à des containers, ainsi que dans des câbles sous-marins. [Dans le brevet], l'entreprise décrit les centres de données qui seront créés en mer à quelques kilomètres de la côte, comme une douzaine de containers installés sur une plate-forme flottante. Le refroidissement se ferait grâce à des échangeurs thermiques utilisant de l'eau salée et de l'eau douce. L'eau de refroidissement fraîche serait acheminée par des pompes.

L'énergie nécessaire aux pompes et aux serveurs proviendrait d'une part d'éoliennes et d'autre part de systèmes Pelamis. Ces derniers produiraient l'énergie à partir des vagues. Par centre de données, 40 systèmes Pelamis devraient être utilisés pour produire 40 mégawatts d'énergie.

La demande de brevet remonte à février déjà, mais n'a été rendue publique que fin août.

Nos partenaires