Google lorgne le discounter en ligne Groupon

30/11/10 à 17:39 - Mise à jour à 17:39

Source: Datanews

Selon le New York Times (NYT), Google serait prête à proposer 5 à 6 milliards de dollars pour acquérir l'entreprise de discount en ligne Groupon, numéro un du marché américain dans cette niche.

Google lorgne le discounter en ligne Groupon

Selon le New York Times (NYT), Google serait prête à proposer 5 à 6 milliards de dollars pour acquérir l'entreprise de discount en ligne Groupon, numéro un du marché américain dans cette niche.

Créée en 2008, Groupon offre à ses membres - quelque 12 millions - des réductions quotidiennes de 50 à 90 pour cent sur des achats en grandes quantités de produits et services auprès d'entreprises locales. L'appellation 'Groupon' est l'acronyme des mots 'group' (achat groupé) et 'coupon' (bon de réduction). Les marques nationales aux Etats-Unis, comme récemment The Gap, ont également déjà lancé une action nationale de ristournes (qui s'est traduite par un chiffre d'affaires de 11 millions de dollars en une seule journée).

Selon le NYT, Google aurait offert d'abord 3 à 4 milliards de dollars et actuellement 5 à 6 milliards pour s'emparer de Groupon, afin de se tailler une place dans la structure de vente des marchés locaux. Il s'agirait là du plus important rachat effectué par Google. Ce rachat répondrait au désir de Google d'ajouter à son activité de base qui est la recherche sur le net, les 'location and local services' et en particulier l'e-commerce en tant que sources principales de revenus. Un site comme TechCrunch indique que Google pourrait combiner les activités de Groupon sous forme de balises aux commandes de recherche locales ou à Google Maps. En outre, l'entreprise entend ainsi assurément aussi continuer à précéder ses concurrents qui vont de l'avant, tels Facebook. Ces concurrents gagnent en effet en popularité dans la recherche de produits ou d'offres en interrogeant amis et connaissances.

Pour le NYT, avec son offre, Google couperait aussi l'herbe sous le pied de Yahoo qui n'aurait pas offert plus de 2 milliards de dollars environ. Groupon aurait jugé cette offre trop faible. De plus, elle préférerait choisir une entreprise technologique plus puissante comme repreneur. Google dispose actuellement de quelque 33 milliards de dollars en espèces, mais ne souhaiterait pas, d'après les rumeurs, augmenter son offre actuelle. Selon le NYT, le CEO de Groupon aurait refusé tout commentaire à propos d'un éventuel accord, à moins que le journaliste "ne soit également prêt à parler de mon autre passion, la construction de maisons de poupée miniatures." Quod non.

En savoir plus sur:

Nos partenaires