Google fait provision de brevets en rachetant Motorola

16/08/11 à 12:27 - Mise à jour à 12:27

Source: Datanews

Google reprend Motorola Mobility, la division consommateurs de Motorola, pour 12,5 milliards de dollars. Grâce à ce rachat, le géant internet va soudainement devenir un important fabricant de smartphones et va affronter quasiment de face son grand concurrent Apple. Reste à savoir si Google veut véritablement être un fabricant de GSM et de tablettes. Les analystes estiment pour leur part que l'entreprise internet voulait surtout mettre la main sur les nombreux brevets de Motorola (l'un des premiers fabricants de téléphones mobiles au monde), afin de protéger Android.

Google fait provision de brevets en rachetant Motorola

Google reprend Motorola Mobility, la division consommateurs de Motorola, pour 12,5 milliards de dollars. Grâce à ce rachat, le géant internet va soudainement devenir un important fabricant de smartphones et va affronter quasiment de face son grand concurrent Apple.

Reste à savoir si Google veut véritablement être un fabricant de GSM et de tablettes. Les analystes estiment pour leur part que l'entreprise internet voulait surtout mettre la main sur les nombreux brevets de Motorola (l'un des premiers fabricants de téléphones mobiles au monde), afin de protéger Android.

Android est le système d'exploitation mobile le plus répandu à l'échelle de la planète pour les smartphones. Mais certains concurrents tels Apple et Microsoft y ont trouvé un point faible et lancent l'un après l'autre des attaques contre lui en invoquant de prétendues atteintes à leurs brevets. Oracle à elle seule réclame 6 milliards de dollars pour l'utilisation de Java.

Les nombreux procès intentés à l'encontre de Google pourraient faire en sorte que les fabricants de GSM qui utilisent Android (Samsung, HTC, LG,...) doivent verser à la concurrence des dizaines d'euros de droits de licence par appareil. Ce serait là assurément le coup de grâce porté à l'OS.

Dans le passé, des litiges portant sur des brevets et opposant des entreprises technologiques se réglaient souvent à l'amiable par des accords de licences, mais dans ce contexte, Google est en position de grande faiblesse, car il s'agit d'un acteur récent sur le marché des smartphones, qui ne possède guère de brevets propres susceptibles de servir de monnaie d'échange.

Si le géant internet entend conserver son leadership sur le marché lucratif des smartphones (Android en détient une part de 43,4 pour cent), il doit pouvoir le faire en améliorant sa position à la table des négociations et a donc besoin de davantage de brevets 'propres'. En rachetant Motorola Mobility, Google met précisément la main sur17.000 brevets.

Les rumeurs de rachat de Motorola circulaient depuis début 2010 déjà, mais les deux entreprises gardaient le silence, et la reprise se faisait attendre. Google lança également une offre sur le portefeuille de brevets de Nortel, mais cette offre fut rejetée, il y a quelques semaines. L'entreprise internet devait affronter un consortium formé d'Apple, Microsoft, Research in Motion et Sony.

En savoir plus sur:

Nos partenaires