Google facture aux annonceurs des visions de page par des robots

24/09/15 à 13:43 - Mise à jour à 13:43

Entre-temps, il est clair que certaines visions de pages sur YouTube qui sont l'apanage de 'robots', sont facturées par Google aux annonceurs, comme si ces pages avaient été visionnées par des visiteurs humains du site.

Google facture aux annonceurs des visions de page par des robots

- © Reuters

YouTube dispose des possibilités techniques pour faire la distinction entre les visions par des robots et celles par des humains, mais semble ne pas en faire usage. Voilà ce qu'affirme du moins une équipe de recherche internationale.

Les chercheurs ont piégé Google et sa filiale YouTube avec des visions de vidéos par des robots. Google a expliqué à la BBC vouloir prendre contact avec ces chercheurs afin de débattre de leurs résultats: "Nous prenons très au sérieux le faux trafic et avons fortement investi dans de la technologie et de la main d'oeuvre pour l'éviter. L'immense majorité du faux trafic est déjà fortement enrayé, avant que nous facturions quoi que ce soit aux annonceurs."

Fins analytiques

Les robots qui provoquent le faux trafic, ne sont par ailleurs pas forcément utilisés par des personnes mal intentionnées qui veulent accroître ainsi leur score de pages vues. En général, la très grande majorité des visions de page par des robots est l'apanage de systèmes qui sollicitent des pages web à des fins analytiques.

Source: Automatiseringgids

En savoir plus sur:

Nos partenaires