'Google est une plate-forme de piratage'

18/09/14 à 14:28 - Mise à jour à 14:28

Source: Datanews

NewsCorp, l'une des plus grandes sociétés de médias au monde, a demandé que l'on se montre plus sévère avec Google et ce, dans un courrier adressé à la Commission européenne. Selon le CEO de NewsCorp, Robert Thomson, Google est une 'plate-forme de piratage'.

'Google est une plate-forme de piratage'

© Reuters

Thomson a écrit cette lettre, qui date du 8 septembre, mais qui vient seulement d'être publiée par Newscorp, suite à l'enquête menée par la Commission européenne à propos d'un possible abus de pouvoir commis par Google et son moteur de recherche.

Le CEO de NewsCorp n'y va pas avec le dos de la cuiller: 'Même si de nombreuses personnes de qualité travaillent chez Google, nous avons appris qu'il ne faut pas être naïf. La vision étincelante des fondateurs a fait place à une direction cynique, qui propose aux annonceurs des données incroyablement précises sur les utilisateurs et leur consommation de contenus, mais c'est aussi une plate-forme de piratage.'

Commercial
'Une entreprise qui se targue de sa capacité à maintenir du trafic, choisit d'ignorer le contenu illégal et peu recommandable qui apparaît après la plus anodine commande de recherche', ajoute encore Thomson.

Et de se référer à la commande de recherche 'Insidious', qui orienterait les utilisateurs vers des sites web où ce film peut être téléchargé illégalement.

Selon Thomson, il est clair que Google dévie systématiquement les utilisateurs de sites pertinents vers ses propres sites et ce, pour des raisons commerciales. Quiconque recherche des vidéos, toujours selon le directeur de NewsCorp, obtient généralement les résultats YouTube tout en haut de la liste des résultats et ce, même si YouTube n'est pas leur source originale.

Port d'accès

Eric Schmidt, le CEO de Google, avait récemment déclaré dans un courrier adressé au Financial Times que la majeure partie du trafic des sites d'actualité est l'apanage de surfeurs qui viennent directement sur ces sites et que Google 'n'est pas le port d'accès à internet.'

Le commissaire européen en charge de la concurrence, Joaquin Almunia, a déjà fait savoir qu'il ne pensait pas que le litige avec Google serait résolu avant la fin de son mandat fin octobre. (KVDA)

Nos partenaires