Google entend publier les requêtes des services de renseignements américains

12/06/13 à 13:37 - Mise à jour à 13:37

Source: Datanews

Google a demandé au ministre de la Justice américain Eric Holder l'autorisation de publier des informations sur les requêtes qui lui sont adressées par les services de renseignements.

Google entend publier les requêtes des services de renseignements américains

Google déclare "n'avoir rien à cacher". Ce courrier a été publié mardi soir sur le blog de l'entreprise. Google espère ainsi pouvoir démontrer qu'elle ne donne pas un "accès illimité" aux données de ses clients.

Prism

Google est suspectée, tout comme d'autres entreprises internet telles Facebook, Skype et Apple, de collaborer à Prism, le programme d'espionnage par lequel la National Security Agency (NSA) américaine collecte des données sur les utilisateurs de ces services internet. L'existence de ce programme a été dévoilée le week-end dernier.

'Pas d'accès illimité'

"Les affirmations dans la presse, selon lesquelles nos réponses positives aux requêtes donnent au gouvernement américain un accès illimité aux données de nos utilisateurs, ne sont tout simplement pas vraies", écrit David Drummond, en charge du service juridique chez Google.

Précédemment déjà, le CEO de Google, Larry Page, avait posté un article sur son blog, intitulé "What the...?", dans lequel il démentait les accusations. Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, a lui aussi nié ces faits. (Belga/TV)

En savoir plus sur:

Nos partenaires