Google entend devenir opérateur

24/07/07 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Le moteur de recherche Google dispose de 6,4 milliards $ pour acquérir une licence sans fil aux Etats-Unis. Ce faisant, la société pose un premier pied sur le marché des opérateurs et représente une menace sérieuse pour les exploitants de réseaux sans fil en place.

Le moteur de recherche Google dispose de 6,4 milliards $ pour acquérir une licence sans fil aux Etats-Unis. Ce faisant, la société pose un premier pied sur le marché des opérateurs et représente une menace sérieuse pour les exploitants de réseaux sans fil en place.

Ce que Microsoft n'a jamais osé tenter, Google est en passe de le réaliser: s'approprier une partie du spectre qui sera mis aux enchères début de l'an prochain par le régulateur américain FCC. Celui-ci communiquera dans les prochains jours les conditions d'octroi des licences dans la bande de fréquence de 700 MHz. Ce spectre était jusqu'ici exploité par les chaînes de télévision, mais celles-ci migrent vers le numérique. La vente devrait rapporter 10 milliards $. Google se dit prête pour sa part à investir plus de la moitié de ce montant. A titre de comparaison, les opérateurs belges Proximus, Mobistar et Base ont versé chacun 150 millions EUR pour leur licence 3G.

Google est convaincue que le marché de la publicité sur appareils mobiles est en passe d'exploser. Or c'est précisément sur ce segment de la publicité en ligne que l'entreprise de Mountain View tire la plus grande part de ses profits. Les nouvelles licences sans fil devraient surtout briser le duopole du haut débit constitué des opérateurs de réseau fixe et des câblodistributeurs. Pourtant, ce sont surtout les autres opérateurs sans fil, dont AT&T, Sprint et Verizon Wireless, qui se méfient de Google. Rappelons par ailleurs que des rumeurs avaient circulé selon lesquelles Google lancerait un appareil sans fil, dans le sillage d'Apple.

Nos partenaires