Google entend bannir du Play Store les applis qui protègent mal la confidentialité

16/02/17 à 14:19 - Mise à jour à 14:19

Les applications qui exigent l'accès aux informations personnelles ou qui ne parviennent pas à protéger suffisamment les données personnelles, pourraient disparaître du Google Play Store.

Google entend bannir du Play Store les applis qui protègent mal la confidentialité

© AFP

"Chaque appli ayant accès à des informations telles des données de paiement, appareil photo, microphone, scanner d'empreintes digitales ou liste d'adresses doit avoir une privacy policy", indique Google dans la dernière mise à jour de sa politique vis-à-vis des développeurs d'applis. "Elle doit être aisément accessible tant sur la page web du Play Store que dans l'appli elle-même." Ce changement est une conséquence de la pression exercée par l'ICO, le contrôleur britannique en matière de protection des données. Le site de recherches insiste sur le besoin de sécuriser davantage les données que le consommateur envoie par le truchement d'applis. C'est ainsi que le développeur doit utiliser une solution de cryptage moderne telle HTTPS.

Confusion chez les développeurs

Les nouvelles conditions ont provoqué une grande confusion chez les développeurs. Google ne prévoit en effet aucun point de contact, voire de Frequently Asked Questions (Questions Fréquemment Posées) pour des explications plus détaillées. Il n'y a de la clarté que sur la date-butoir. Le 15 mars, chaque appli devra en effet satisfaire à la nouvelle politique de confidentialité, si elle ne veut pas se voir expulsée du Play Store. Nombre de développeurs se consultent du reste à présent en vue d'adapter leurs produits aux nouvelles règles.

Nettoyage du Play Store?

L'une des plaintes les plus fréquentes formulées à l'adresse des développeurs, c'est que le Play Store de Google est plein d'applis qui ne sont conçues que pour collecter des informations sur les utilisateurs. Ces applis réduisent du coup la visibilité des applis fonctionnelles. D'aucuns considèrent dès lors les nouvelles obligations imposées par Google comme un bon effet secondaire, mais en raison d'une carence de règles claires, beaucoup de développeurs inexpérimentés ne savent pas comment faire pour répondre aux nouvelles exigences.

En savoir plus sur:

Nos partenaires