Google conteste le 'petit jeu' des brevets d'Apple et Microsof

27/12/13 à 16:48 - Mise à jour à 16:48

Source: Datanews

Le géant publicitaire dépose une plainte à l'encontre de Rockstar Consortium, une entreprise de brevets d'Apple et Microsoft, qui, selon Google entend harceler Android et ses clients.

Google conteste le 'petit jeu' des brevets d'Apple et Microsof

Le géant publicitaire dépose une plainte à l'encontre de Rockstar Consortium, une entreprise de brevets d'Apple et Microsoft, qui, selon Google entend harceler Android et ses clients.

Rockstar Consortium (qui, par souci de clarté, n'a rien à voir avec l'entreprise de jeux Rockstar) est accusée de menacer le modèle commercial de Google et ses relations avec ses partenaires et clients.

Cette plainte fait suite au fait que Rockstar Consortium introduisit elle-même en octobre une série de plaintes à l'encontre de Google, Samsung, Huawei, HTC et d'autres pour violation de brevets Android (ou leur utilisation) du groupe, dans lequel on retrouve non seulement Microsoft et Apple, mais aussi BlackBerry, Ericsson et Sony.

Toute cette discussion ne concerne cependant que très peu l'innovation ou la technologie en général, mais plutôt qui a acquis quel brevet. C'est ainsi que Rockstar a pu acheter en 2011 les six milles brevets que comptait le portefeuille de l'entreprise Nortel en difficultés pour 4,5 milliards de dollars. Google avait également émis une offre, mais en vain. Ensuite, l'entreprise racheta Motorola Mobility qui disposait elle aussi d'un riche portefeuille de brevets.

Ces brevets, notamment dans le domaine de la technologie sans fil, du trafic des données, du trafic vocal, etc., sont ensuite utilisés pour accuser des concurrents utilisant cette même technologie et ce, dans le but que la concurrence doive retirer son produit du marché ou afin de pouvoir encaisser un dédommagement (sur une licence) par appareil vendu ou non.

Juste avant le dépôt de la plainte, l'agence de presse Bloomberg annonçait lundi dernier que Rockstar souhaitait vendre plusieurs brevets Nortel. Le consortium ne parvient pas à tirer profit des accords de licence et ce, même s'il ne s'agit pas des brevets repris dans le procès l'opposant à Google et à ses partenaires.

En savoir plus sur:

Nos partenaires