Google bombing pour Sarkozy

07/09/10 à 12:18 - Mise à jour à 12:18

Source: Datanews

Le président français Nicolas Sarkozy est la victime de ce qu'on appelle un 'Google bombing'.

Google bombing pour Sarkozy

Le président français Nicolas Sarkozy est la victime de ce qu'on appelle un 'Google bombing'.

Résultat: sa page officielle sur Facebook apparaît tout en haut de la liste des résultats de recherche, lorsque les internautes tapent le mot-clé 'trou du cul'. Pour mettre en oeuvre un 'Google bombing', les internautes doivent lier autant que possible un terme-clé à une adresse internet spécifique, de sorte que le lien aboutisse le plus haut possible sur la liste des résultats de Google. "Par cette pratique, appelée 'Google bombing', les plaisantins du net peuvent parfois générer des résultats étonnants", explique Google dans un communiqué de presse. "Dans ce cas précis, un certain nombre de webmasters ont utilisé cette expression spécifique pour renvoyer à la page de Nicolas Sarkozy sur Facebook, une page qui apparaît ainsi parmi les résultats liés à cette commande de recherche."

Le moteur de recherche, qui insiste une fois encore sur son impartialité et son objectivité, souligne en fin de compte que ses résultats "résultent d'un algorithme qui classe les pages web en tenant compte entre autres de la popularité relative des sites renvoyant à des pages déterminées".

L'un des premiers actes de 'Google bombing' remonte à l'époque, où des internautes étaient parvenus à faire apparaître tout en haut de la liste des résultats le site web officiel de George Bush au moyen du mot-clé 'miserable failure'. Aux Pays-Bas, c'est le terme-clé 'raar kapsel' (coiffure bizarre) qui renvoyait à la page de l'ex-premier ministre Jan Peter Balkenende. Et en Belgique, le mot-clé 'lul' (trou du cul) a renvoyé pendant tout un temps à la page de l'homme politique flamand Hugo Coveliers.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires