Google a versé son dû dans l'affaire Street View belge

14/11/11 à 12:24 - Mise à jour à 12:24

Source: Datanews

L'arrangement à l'amiable de 150.000 euros qui avait été proposé dans l'affaire Street View , a été payé début novembre.

Google a versé son dû dans l'affaire Street View belge

L'arrangement à l'amiable de 150.000 euros qui avait été proposé dans l'affaire Street View , a été payé début novembre.

Voilà ce qu'on peut lire dans le journal De Standaard. En août, le parquet fédéral avait soumis à Google un arrangement à l'amiable de 150.000 euros, après que l'entreprise ait contrevenu à la loi belge sur la communication électronique. Avec ses véhicules 'Street View', Google avait entre 2008 et 2010 effectué des photos et des prises de vue en Belgique pour son service éponyme. Ces véhicules disposaient d'un équipement de scannage des réseaux sans fil, lorsque ces derniers n'étaient pas (bien) sécurisés. En outre, Google gardait - involontairement à l'entendre - les données qui lui étaient envoyées. Des mots de passe et des fragments de courriels étaient également interceptés.

Le fait que Google ait accepté de s'acquitter de l'arrangement à l'amiable de 150.000 euros démontre bien que l'entreprise ne souhaitait pas en arriver à un procès. Lorsque l'arrangement lui fut proposé en août, le géant répéta une fois encore: "Nous sommes fortement désolés d'avoir collecté sans le vouloir des données de communication de réseaux WiFi non protégés. Dès que nous en avons pris conscience, nous avons fait en sorte que nos véhicules Street View cessent de collecter toutes les données WiFi et en avons informé directement les autorités compétentes."

En savoir plus sur:

Nos partenaires