Global Security Challenge : pas de vainqueur IT

11/09/09 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Les lauréats ouest-européens du concours Global Security Challenge sont connus. Les projets IT ont été coiffés au poteau par des solutions de sécurité physique ou personnelle.

Les lauréats ouest-européens du concours Global Security Challenge sont connus. Les projets IT ont été coiffés au poteau par des solutions de sécurité physique ou personnelle.

Trois des six finalistes européens du Global Security Challenge (voir notre information du 31 août) avaient présenté des solutions orientées vers la sécurité des personnes plutôt que la protection des données ou des environnements informatiques. Ce qui rendait le choix du jury quelque peu difficile tant il est ardu de choisir un "gagnant" entre une solution de chiffrement d'échanges de documents et une autre qui se veut être le futur concurrent du tant décrié Taser.

Faut-il y voir l'effet d'un climat de crainte des attaques terroristes (pas encore estompé) ou plutôt un manque relatif de maturité dans les projets purement IT, toujours est-il que les gagnants de la demi-finale européenne du GSC furent Auxetix et Kromek, deux sociétés britanniques résolument tournées vers la protection des personnes. Les 2 lauréats devront désormais en découdre, à la mi-octobre, avec les lauréats américains et asiatiques.

Auxetix a mis au point une matière textile résistant aux déflagrations et projectiles ("blast mitigation & ballistic protection"). Applications potentielles : gilets, tentes, conteneurs de transport, protection contre les tempêtes...

Kromek a pour sa part développé la XRA Multiview Platform, un système de génération d'images 3D couleurs à partir des clichés radiographiques produits par les systèmes de détection installés dans les aéroports. Technologie sous-jacente : des détecteurs numériques multi-spectre. Le système classe par exemple automatiquement, et quasiment en temps réel, les liquides en diverses catégories de risques. Ces potentiels devraient faciliter l'identification de liquides, gels, aérosols dangereux et explosifs, en minimisant les manipulations.

Les candidats malheureux (OmniPerception avec son moteur de reconnaissance faciale opérant sur de très gros volumes d'images ; MobileGov avec sa solution d'authentification et de protection d'échanges de documents électroniques ; ou IntrinsicID avec son système de chiffrement de clé secrète pouvant lutter contre la contrefaçon de semiconducteurs) ont surtout été recalés en raison de lacunes dans leur plan d'activités, dans le positionnement de leurs produits, ou d'un degré d'innovation jugé insuffisant.

Nos partenaires