Giovanni Palmieri, CIO de la SNCB, change de voie

14/06/11 à 09:35 - Mise à jour à 09:35

Source: Datanews

Le CIO de la société belge des chemins de fers SNCB et patron de Syntigo, Giovanni Palmieri, quitte son poste pour diriger le département en charge des (37) grandes gares belges. Impact des remous SAP? Entré à la SNCB en décembre '92, Giovanni Palmieri occupait depuis décembre 2005 les fonctions de directeur général de Syntigo et de directeur général du département ICT (ICTRA) du groupe SNCB. Pour rappel, Syntigo est une société à part entière qui emploie quelque 500 informaticiens et propose des solutions et services dans 5 grands domaines: network services, digital signage solutions, SAP et gestion documentaire d'entreprise et solutions de sécurité intégrées.

Giovanni Palmieri, CIO de la SNCB, change de voie

Le CIO de la société belge des chemins de fers SNCB et patron de Syntigo, Giovanni Palmieri, quitte son poste pour diriger le département en charge des (37) grandes gares belges. Impact des remous SAP?

Entré à la SNCB en décembre '92, Giovanni Palmieri occupait depuis décembre 2005 les fonctions de directeur général de Syntigo et de directeur général du département ICT (ICTRA) du groupe SNCB. Pour rappel, Syntigo est une société à part entière qui emploie quelque 500 informaticiens et propose des solutions et services dans 5 grands domaines: network services, digital signage solutions, SAP et gestion documentaire d'entreprise et solutions de sécurité intégrées. Cette filiale de B-Holding a réalisé en 2009 un chiffre d'affaires de 90 millions EUR. De son côté, ICTRA (ICT for Rail) emploie quelque 1.500 informaticiens qui développent, implémentent et exploitent des systèmes ICT en sécurité et mobilité pour les 3 sociétés du holding que sont SNCB Holding, Infrabel (gestionnaire d'infrastructures) et SNCB (opérateur ferroviaire).

L'un des grands chantiers actuels est le déploiement de SAP qui concerne 2.000 utilisateurs au Holding, 2.000 utilisateurs chez Infrabel et 5.000 utilisateurs à la SNCB. Un déploiement dont on a affirmé l'an dernier qu'il coûterait de l'ordre de 500 millions EUR et pour lequel des consultants externes sont recrutés à prix d'or (on parle de 200 EUR l'heure). Et qui a justifié la création de la société Ypto, spécialisée en consultance dans l'implémentation de SAP et qui occupe quelque 120 collaborateurs, dont une vingtaine détachés d'ICTRA. Or rien qu'en consultance ERP externe, le groupe aurait dépensé en 2009 quelque 19,2 millions EUR, contre 12,8 millions EUR en 2008.

Si les frais de consultance IT devraient permettre d'économiser 9,5 millions EUR, il ne semble pas question de toucher aux informaticiens puisque un départ à la retraite sur 3 ne sera pas remplacé dans le groupe, sauf dans les fonctions informatiques.

C'est dans ce contexte que l'on apprend le départ de Giovanni Palmieri, CIO du groupe et directeur général de Syntigo. Il prendra désormais en charge le département chargé des 37 grandes gares belges en qualité de directeur d'exploitation. Il sera responsable de l'accueil, la qualité/propreté, la coordination de la sécurité des espaces, l'aménagement des paysagers, les parkings voitures et vélos, la commercialisation des espaces, la promotion des services multimodaux, les événements et la coordination globale avec les stakeholders des gares. A ce titre, il rapportera directement à Vincent Bourlard, directeur général Stations.

La SNCB Holding est désormais à la recherche d'un nouveau directeur général pour ICTRA et un directeur général pour Syntigo. "Avant de prendre définitivement ses nouvelles fonctions, Giovanni Palmieri assurera un passage de témoin optimal à son successeur", précise l'entreprise.

En savoir plus sur:

Nos partenaires