Gérez votre personnel temporaire avec Beeple

02/08/16 à 11:21 - Mise à jour à 11:20

Source: Datanews

Recourir à du personnel temporaire, ce n'est pas une sinécure. L'on perd du temps avec la paperasserie administrative, l'on n'a plus vraiment de vision d'ensemble, et il faut aussi penser aux paiements. La nouvelle start-up belge Beeple vous aide sur tous ces aspects avec son outil en ligne.

Gérez votre personnel temporaire avec Beeple

Beeple © .

"Cela fait perdre beaucoup de temps précieux", déclare Karel Rabaut de Beeple. "Introduire les numéros du Registre National, saisir cent fois la même adresse,... Et lors de ces transferts d'une base de données à l'autre, il se peut aussi que l'on commette des erreurs. Je connais des organisateurs de festival qui doivent transmettre des listes de cent bénévoles et quand il y a un contrôle par l'inspection sociale, ils font encore l'objet de plaintes parce qu'il y a des erreurs. Tout ce travail administratif peut être géré de manière nettement plus efficiente. Tel a du reste été notre leitmotiv chez Beeple."

Conjointement avec l'autre fondateur et 'lead developer' Nathan Samson, Rabaut a développé une plate-forme web basée 'cloud', afin d'offrir une solution de gestion des collaborateurs temporaires, qu'ils soient bénévoles ou intérimaires. "Les agences d'hôtesses, les firmes de sécurité, les festivals, la restauration,... Pour régler tout cela, Beeple s'avère intéressant et ce, même pour l'entrepreneur de pompes funèbres qui utilise du personnel lors d'enterrements", prétend le general manager. "Et il s'agit d'une solution bout à bout: elle peut en effet être utilisée dès la sélection des candidats jusqu'au paiement et à l'évaluation. Vous évitez ainsi des situations, où toute l'information ne se trouve que dans la tête du planificateur et est perdue lors de son départ. Vous savez ainsi toujours qui exécute bien telle ou telle tâche, qui ne doit plus être appelé, etc."

L'utilisation de Beeple démarre déjà à 1.450 euros pour une petite PME. Il y a ensuite un forfait qui varie en fonction des collaborateurs actifs, du nombre d'heures ou de jours prestés. "Chaque secteur a sa propre approche. Il faut donc faire face à toute éventualité", ajoute Rabaut. "Pour les organisateurs sans but lucratif, des ristournes sont du reste prévues."

Il semble donc que Beeple soit une bonne idée. Depuis son lancement en novembre dernier, elle a déjà accueilli pas mal de clients. "Comme il s'agit d'une application évolutive, elle peut être utilisée par les petites comme les grandes entreprises. Cela aide", poursuit Rabaut. "Voilà pourquoi nous avons déjà pu convaincre l'organisation de la Tall Ships Race à Anvers, de même que R&T Security, le club de foot du KV Oostende pour ses stewards, et les agences d'intérim Start People et Flexpoint. La semaine prochaine, Beeple sera également utilisé pour gérer les bénévoles de Reggae Geel."

La chasse aux clients doit surtout s'effectuer en ligne, estime-t-on chez Beeple. "Nous sommes une entreprise en ligne, et notre solution aussi", affirme Rabaut. "C'est pourquoi nous allons surtout lancer des actions de marketing online. Nous négocions entre autres avec Google à propos d'une campagne AdWords."

Les concurrents nationaux ont été définitivement dépassés, estime Rabaut, mais à l'étranger, la compétition fait rage. Il faut donc aller vite, selon lui. Après avoir financé personnellement le démarrage de Beeple, c'est un montant d'1 million d'euros qui est visé avec l'aide d'un conseiller externe qui prépare une vaste phase de capitalisation. La start-up entend ainsi asseoir définitivement sa position en Belgique et s'étendre à l'étranger. "Dès à présent, nous disposons de deux clients néerlandais", déclare le general manager. "J'ai encore réglé le tout moi-même en me rendant à Amsterdam avec le Thalys, mais à l'avenir, j'envisage un modèle où nous travaillerions avec des revendeurs. Cela pourrait être des agences d'intérim, mais aussi des firmes de consultance ou des secrétariats sociaux. Dans notre pays, Flexpoint est déjà actif pour nous."

Beeple

Siège social: Berchem

Nombre d'associés: 2

A la recherche de capital supplémentaire?: Une phase de capitalisation qui devrait rapporter 1 million d'euros, est en préparation.

Site web:www.beeple.eu

Nos partenaires