Gand renonce au parking par SMS

20/12/10 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

Source: Datanews

La ville de Gand n'a trouvé aucun candidat valable pour introduire le parking par SMS.

Gand renonce au parking par SMS

La ville de Gand n'a trouvé aucun candidat valable pour introduire le parking par SMS. Les coûts sont nettement trop élevés, et les systèmes proposés sont liés à un opérateur mobile spécifique, selon l'administration communale.

Entre le 16 février 2007 et le 17 mars 2009, il était possible de garer sa voiture sur les parkings gantois en payant au moyen d'un SMS. Le degré d'utilisation de ce système de prépaiement, permettant à l'usager de s'acquitter à l'avance de sa note de parking, est toutefois resté de 2 pour cent en deçà des attentes. La commission des travaux publics de la ville a alors lancé une adjudication publique pour un système "postpaid", par lequel les durées de parking étaient réglées ultérieurement au moyen d'une facture sur le GSM.

Les deux entreprises qui s'étaient portées candidates, P-Mobile et Mobile-for (Belgacom), n'ont cependant pas répondu aux conditions posées. Elles n'ont pu proposer de système de paiement ouvert indépendant d'un opérateur GSM. Le supplément de coûts tant pour l'usager que pour l'exploitant des parkings est également très important en comparaison avec d'autres méthodes de paiement électroniques, selon l'administration communale.

"Aussi longtemps qu'il n'existe pas d'application de paiement générale, (inter)nationale et conviviale via le GSM, l'exploitant des parkings craint que les villes et les communes qui souhaitent proposer le système, restent dépendantes des fournisseurs qui occupent une position plus ou moins de monopole et qui, en tant que tels, peuvent imposer des exigences assez élevées aux clients et exploitants."

La ville examine des alternatives comme le paiement avec la carte Maestro et d'autres cartes de crédit et envisage aussi des applications pour téléphones intelligents ('smartphones').

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires