G-flux: Faire du sport en jouant

11/04/13 à 14:11 - Mise à jour à 14:11

Source: Datanews

G-flux est une entreprise gantoise qui édite des applications pour smartphone à l'attention des marcheurs, joggers et cyclistes. Elle se focalise sur une combinaison de technologie GPS, éléments ludiques et sport.

G-flux: Faire du sport en jouant

G-flux est une entreprise gantoise qui édite des applications pour smartphone à l'attention des marcheurs, joggers et cyclistes. Elle se focalise sur une combinaison de technologie GPS, éléments ludiques et sport. Fin de l'année dernière, le directeur Jolien Coenraets et ses associés lançaient officiellement G-flux, mais les premières pierres de la petite entreprise avaient déjà été posées durant les études d'ingénieur civil - sciences informatiques des cinq initiateurs à l'université de Gand.

"Moi-même, je n'étais pas du tout sportif, explique Coenraets. Mais lorsque ma ligne de bus vers l'université fut subitement supprimée, je me vis contraint de prendre le vélo et j'ai ainsi découvert qu'un peu d'exercice physique ne pouvait faire de tort. C'est ainsi que m'est venue l'idée de stimuler aussi le sport chez les autres."

G-flux créée des applis pour la marche, la course à pied, le vélo et la nage et combine dans ce but la technologie GPS avec des éléments ludiques. Une première appli, Bikeflux, calculait les itinéraires les plus courts pour atteindre une destination en vélo, alors que Mission Atlantis est une plate-forme web destinée à faire bouger les employés de PME et de services publics.

"Mission Atlantis se compose d'un site web et des applis ad hoc, qui enregistrent le nombre de kilomètres parcourus à pied ou à vélo, poursuit Coenraets. Nous en ferons aussi un jeu que les entreprises pourront utiliser au sein même de leur environnement de travail. Des équipes pourront alors s'affronter, et chacun tentera d'atteindre certains objectifs personnels. L'on pourra alors y associer des récompenses virtuelles ou physiques en fonction des souhaits de l'employeur."

Le modèle commercial de G-Flux dépend du produit. "Les applis sur mesure sont bien entendu totalement répercutées sur le client, ajoute-t-il encore. Mais pour Mission Atlantis, les employeurs paient par utilisateur actif. C'est 4 ¤ et 10 cents par mois, même si des ristournes peuvent être accordées au fur et à mesure que le nombre de participants croît.

Pour pouvoir continuer de développer la plate-forme en ligne, G-flux recherche des partenaires. "Nous pensons par exemple à des centres de fitness qui peuvent inclure les kilomètres parcourus à pied ou à vélo par leurs clients pour notre 'jeu'."

C'est début mai que Mission Atlantis sera officiellement lancée. Entre-temps, plusieurs entreprises se seraient déjà inscrites dans le cadre de leur stratégie de responsabilité sociale d'entreprise.

Passeport:

G-flux Créée en octobre 2012
Effectifs: 4 (aucun temps plein)
Siège social: Gentbrugge
Capital: 22.000 ¤ de moyens propres + 25.000 ¤ issus d'iStart.light (iMinds)

En savoir plus sur:

Nos partenaires