Fujitsu-Siemens pourrait fermer son usine en Allemagne

15/11/06 à 00:00 - Mise à jour à 14/11/06 à 23:59

Source: Datanews

Des négociations déterminantes sont en cours avec les syndicats.

Fujitsu-Siemens Computers fait figure de "dernier des mohicans" en étant le seul constructeur informatique majeur dont une bonne partie des centres de décision et de production sont toujours en Europe. On sait [ce qui est arrivé il y a quelques mois] à l'autre joint-venture du groupe Siemens, à savoir BenQ Mobile sur le terrain de la téléphonie mobile. Une entreprise n'est pas l'autre et Fujitsu-Siemens opère sur un terrain tout à fait différent. Mais son CEO Bernd Bischoff n'écarte pas le spectre d'une fermeture de l'usine à Augsburg. "Nous sommes en négociations avec les syndicats quant à l'opportunité de mesures pour augmenter notre compétitivité. Il est notamment question de passer d'un régime de travail hebdomadaire de 35 à 40 heures," nous a confié le patron de Fujitsu-Siemens lors d'une interview exclusive en marge du salon annuel VisIT du constructeur. "Il est clair que nous voulons rester ici et je suis très optimiste que nous allons trouver un accord avant Noël, mais si ce n'est pas le cas, nous ne pouvons exclure une délocalisation."Fujitsu-Siemens a pour la première fois passé la barre des 3 milliards de chiffre d'affaires au premier semestre 2006. Sur un marché où les marges restent mises à lourde épreuve, l'entreprise a réalisé un résultat d'exploitation de 18 millions Fujitsu-Siemens, diminué d'une charge exceptionnelle pour restructuration de 14 millions d'euro. Le groupe a annoncé de nouvelles mesures d'économies, touchant également le personnel. La Belgique sera épargnée par les licenciements. Les effectifs de la filiale belge (actuellement environ 125 personnes) vont même presque doubler à la suite de l'intégration de la division services "product-related" de Siemens Business Services, qui employait chez nous une centaine de collaborateurs. Cette intégration, annoncée par la maison-mère il y a six mois, devrait être finalisée chez nous d'ici le printemps prochain. "Cette intégration est facilitée en Belgique par le fait que Fujitsu-Siemens et cette division de SBS étaient déjà très proches, et pas seulement géographiquement (ndrl : leurs bureaux sont voisins)," explique Dirk De Waegeneire, vice-président de Fujitsu-Siemens pour le Benelux.

Nos partenaires