Fujitsu Siemens et Sun dévoilent des 'mainframes' Sparc

18/04/07 à 00:00 - Mise à jour à 17/04/07 à 23:59

Source: Datanews

Le partenariat conclu en 2004 entre Sun et Fujitsu en matière de développement d'une Advanced Products Line a débouché cette semaine sur l'introduction d'une nouvelle gamme de serveurs d'entreprise haut de gamme Sparc.

Ce partenariat technologique visait le développement et la production conjoints de systèmes haut de game à processeur Sparc. Cette nouvelle ligne Sparc Enterprise Server comprend une gamme d'entrée (T1000 et T2000, en fait les serveurs Sunfire à processeur Niagara déjà annoncés), une gamme milieu de gamme (M4000 et M5000) et un haut de gamme (M8000 et M9000). Ces deux dernières gammes s'articulent autour d'un processeur Fujitsu Sparc64 VI, un module bi-coeur à fonctions intégrées d'exécution d'instructions de classe 'mainframe'. Les systèmes M disposent de 2 à 64 fentes d'extension pour processeurs, soit un maximum de 128 coeurs de traitement.Les systèmes ont été conçus d'emblée dans une optique de fiabilité de type 'mainframe' (RAS ou 'reliability, availability and serviceability'). Outre des éléments classiques comme une gestion ultra-performante de la mémoire (dont le 'memory mirroring'), on retrouve des fonctions comme la 'fault isolation' au niveau matériel et logiciel et l'auto-réparation ('self healing'), une redondance optimale des modules échangeables à chaud et des fonctions de maintenance en ligne. En outre, les systèmes tournent sous Solaris 10, lequel propose à son tour des fonctions de gestion et de 'scheduling' supplémentaires.ConcurrenceAvec ces systèmes, les entreprises - en Europe, il s'agit de Sun et Fujitsu Siemens - ciblent les applications 'back office', les infrastructures web et l'informatique à hautes performances des centres de calcul. Pour offrir une flexibilité optimale de ces environnements, les sociétés insistent encore sur les fonctions de virtualisation proposées en standard dans l'environnement Solaris.Si les systèmes sortent des mêmes lignes de production, les deux sociétés commercialiseront leurs machines sous leur propre marque. Elles visent, outre leur base installée, des marchés spécifiques à définir par chaque fournisseur, en y associant des services, solutions et partenaires propres.Tous les systèmes deront disponibles au 1er semestre de 2007.

Nos partenaires