Fujitsu réclame sa part du gâteau software

06/03/12 à 12:08 - Mise à jour à 12:08

Source: Datanews

Fujitsu met en oeuvre un 'marketplace' pour les solutions ...

Fujitsu réclame sa part du gâteau software

Fujitsu met en oeuvre un 'marketplace' pour les solutions professionnelles d'éditeurs de logiciels plus modestes, en espérant empocher une partie des marges.

"Ce n'est pas l''Infrastructure as a Service' (IaaS) qui sera l'avenir du nuage, mais bien le 'Software as a Service' (SaaS)." Ce n'est pas là une citation d'un fournisseur de logiciels, mais bien de Jospeh Reger, CTO pour l'Europe centrale, le Moyen-Orient et l'Afrique (CEMEA) chez Fujitsu Technology Solutions, pourtant essentiellement un fabricant de matériel. "Le modèle IaaS fonctionne comme l'électricité, a-t-on dit un jour: l'on paie les ressources hardware utilisées. Cette analogie avec le marché de l'électricité peut même être étendue, car ce n'est pas parce que c'est 'pay per use' que l'utilisation s'avère économique." Il pense par conséquent que la "promesse du nuage", c'est la formule SaaS, où les clients paient uniquement l'utilisation du software.

Dans cette optique, Fujitsu a accompli un pas en avant au salon CeBIT. L'entreprise a en effet créé un 'app store', le 'Business Solutions Store', où les petits et moyens éditeurs de logiciels pourront proposer leurs applications (souvent encore traditionnelles) dans le nuage. Selon Fujitsu, cette conversion vers le nuage ne se fera pas en réécrivant tout le code source, mais bien en travaillant sur base de quelques API simples. "En outre, le pas vers notre plate-forme sera sans risque, parce que nous recourrons à un modèle de rentrées partagé." C'est précisément cette collaboration ouverte avec des acteurs software indépendants qui fera, selon Fujitsu, la grande différence avec les 'app stores' professionnels existants des éditeurs de logiciels en vue. "Cela explique pourquoi avant même ce lancement, 50 fournisseurs de logiciels 'midmarket' déjà avaient répondu présent. La demande issue de ce segment est très importante."

En savoir plus sur:

Nos partenaires