Fujitsu et Apple vont-elles s'affronter au sujet de l''iPad'?

28/01/10 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Apple peut se préparer à des problèmes juridiques à propos de son nouveau né, l'iPad. Il semble en effet que Fujitsu dispose depuis 2002 déjà d'un appareil baptisé 'iPad'.

Apple peut se préparer à des problèmes juridiques à propos de son nouveau né, l'iPad. Il semble en effet que Fujitsu dispose depuis 2002 déjà d'un appareil baptisé 'iPad'.

Apple a donc finalement renoncé à l'appellation 'iSlate' pour son nouveau PC tablette, comme elle l'avait souvent suggéré avant l'annonce de l'iPad. Il en résulte que Steve Jobs et les siens doivent s'attendre à une joute juridique. Le Financial Times annonce en effet que Fujitsu avait en 2002 déjà lancé un appareil portant le nom 'iPad'. Il s'agissait d'un PDA/smartphone Windows précoce avec écran de 3,5", processeur Intel, Wifi et Bluetooth. Il avait été conçu pour les employés et managers de magasin, afin d'échanger des données sur les stocks et les ventes.

Voici ce que déclare Fujitsu à ce sujet: "L'entreprise a pris note de l'annonce de l'iPad d'Apple et de la possible infraction à notre droit en matière de marque." Mais l'entreprise n'est pas non plus certaine de son fait car la demande de la marque était encore pendante. Ce qui est étonnant, c'est qu'en juin 2009, Fujitsu a relancé sa demande en souffrance. Or Apple avait pour la première fois introduit une demande comparable en juillet 2009. Fujitsu envisage de s'entretenir avec Apple sur cette question, mais déclare ne pas encore avoir reçu de réponse à son invitation.

En 2007, Apple avait fait de même avec l'appellation 'iPhone' qui était en possession de Cisco Systems. Finalement, les deux entreprises avaient trouvé un arrangement.

Du reste, il y a dans le monde encore d'autres entreprises ayant des droits sur la marque iPad. Notamment Siemens, qui utilise ce nom dans son activité moteurs, ainsi que l'entreprise de soutiens-gorge Coconut Grove Pads, qui l'utilise pour un certain modèle.

En savoir plus sur:

Nos partenaires