Fuite d'un mail de l'IWT interdisant aux fonctionnaires de faire de même

02/02/12 à 13:32 - Mise à jour à 13:32

Source: Datanews

Comme ces deux dernières années, le contenu de différents mails internes de l'Agentschap voor Innovatie door Wetenschap en Technologie (IWT), à savoir l'agence flamande de l'innovation par la science et la technologie, s'est retrouvé dans la presse, les plus de 100 fonctionnaires flamands de l'agence doivent signer une "clause de confidentialité". Voilà ce qu'on pouvait lire hier mercredi dans les journaux De Tijd et Het Belang van Limburg.

Fuite d'un mail de l'IWT interdisant aux fonctionnaires de faire de même

Comme ces deux dernières années, le contenu de différents mails internes de l'Agentschap voor Innovatie door Wetenschap en Technologie (IWT), à savoir l'agence flamande de l'innovation par la science et la technologie, s'est retrouvé dans la presse, les plus de 100 fonctionnaires flamands de l'agence doivent signer une "clause de confidentialité". Voilà ce qu'on pouvait lire hier mercredi dans les journaux De Tijd et Het Belang van Limburg.

Veerle Lories, administratrice générale de l'IWT, avait envoyé jeudi dernier un mail à ses 100 collaborateurs pour leur annoncer qu'ils devraient bientôt signer une clause de confidentialité. "Tout le monde doit accorder tout le soin nécessaire à l'information interne", expliquait Lories.

Il est évident que les fonctionnaires doivent traiter de manière confidentielle les informations des entreprises et les dossiers d'innovation. Plusieurs sources indiquent cependant que cette clause est le résultat de quelques fuites dans la presse, surtout dans Het Belang van Limburg et De Tijd.

Le mail relatif à la clause de confidentialité engendre à présent une certaine inquiétude parmi le personnel. C'est ainsi que les conseillers de l'IWT font souvent appel à des spécialistes extérieurs. Ils craignent à présent que l'échange de certaines informations avec ces experts externes enfreigne la clause et puisse être considéré comme une cause de licenciement.

Dans sa réponse aux questions du parlementaire flamand Lode Vereeck (LDD), la ministre compétente Ingrid Lieten (sp.a) impute ce mécontentement aux grands changements qui ont eu lieu au sein de l'agence.

Mais selon Vereeck, la frustration est plus profonde que cela. "Si la direction de l'IWT et Lieten veulent stopper les fuites, elles doivent d'abord disposer de moyens suffisants et viser la transparence. Seule une meilleure gestion pourra venir à bout de la frustration", a dit le parlementaire LDD.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires