France Télécom conserve sa participation dans Mobistar

28/07/11 à 15:10 - Mise à jour à 15:10

Source: Datanews

France Télécom conserve sa participation de 52,9 pour cent dans Mobistar, à court terme du moins. C'est ce qu'a souligné Stéphane Richard, CEO de l'entreprise française de télécommunication, à l'occasion de la présentation des résultats semestriels.

France Télécom conserve sa participation dans Mobistar

France Télécom conserve sa participation de 52,9 pour cent dans Mobistar, à court terme du moins. C'est ce qu'a souligné Stéphane Richard, CEO de l'entreprise française de télécommunication, à l'occasion de la présentation des résultats semestriels.

Les rumeurs selon lesquelles des investisseurs s'apprêteraient à reprendre Mobistar (les noms de KKR et Blackstone circulaient déjà) ou France Télécom ferait une offre sur la participation minoritaire dans l'opérateur belge sont donc temporairement balayées.

"Orange n'envisage pas de quitter la Belgique", a déclaré le CEO. "Nous y obtenons de bons résultats et la marge de croissance y est encore très importante. Pour ce qui est d'une offre éventuelle sur l'intérêt minoritaire dans Mobistar, rien n'est encore décidé à ce sujet. Même si une offre de rachat fait partie des possibilités."

En revanche, après une révision du portefeuille européen, la filiale Orange Suisse est bel et bien proposée à la vente. Le refus de la fusion d'Orange Suisse avec Sunrise, le numéro 2 en Suisse, par les autorités locales de la concurrence n'y est pas étranger.

France Télécom cherche aussi de nouveaux acquéreurs pour la participation de 35 pour cent dans l'Autrichien One et la part de 20 pour cent dans le Portugais Sonaecom. Ensemble, toutes ces ventes pourraient faire rentrer 2 milliards d'euros dans son escarcelle. Ensuite, France Télécom pourra à nouveau se consacrer pleinement à l'acquisition de nouveaux clients mobiles au Moyen-Orient et en Afrique.

Sur le plan financier Les résultats financiers de France Télécom au premier semestre sont conformes à ses attentes revues à la baisse. Le résultat net plonge de 47,8 pour cent et s'établit à 1,9 milliard d'euros, le chiffre d'affaires chute de 1,3 pour cent à 22,5 milliards d'euros. Le cash flow (EBITDA) recule de 5,5 pour cent pour s'élever à 7,61 milliards d'euros.

Nos partenaires