France Télécom cherche un acheteur pour Mobistar

27/04/11 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

Source: Datanews

France Télécom remet en cause sa présence en Belgique. C'est ainsi que l'entreprise télécoms française serait à la recherche d'un acheteur pour l'opérateur Mobistar coté en Bourse, dont elle possède plus de la moitié. "En Belgique, en Autriche et en suisse, nous ne progressons plus", déclare l'entreprise. "Il est donc préférable d'y faire de la consolidation ou de quitter ces pays."

France Télécom cherche un acheteur pour Mobistar

France Télécom remet en cause sa présence en Belgique. C'est ainsi que l'entreprise télécoms française serait à la recherche d'un acheteur pour l'opérateur Mobistar coté en Bourse, dont elle possède plus de la moitié. "En Belgique, en Autriche et en suisse, nous ne progressons plus", déclare l'entreprise. "Il est donc préférable d'y faire de la consolidation ou de quitter ces pays."

Cette analyse est une conséquence de la révision des positions européennes du groupe par son SEO, Stéphane Richard. "Notre portefeuille doit devenir plus rentable. Mais dans certains pays, nous n'enregistrons plus de croissance", déclare le directeur dans une interview accordée à l'agence de presse Dow Jones, qui paraît aujourd'hui aussi dans The Wall Street Journal. Et d'insister sur le fait que le groupe est entrée dans une "phase difficile" en Europe, avec "un modèle commercial sous pression".

France Télécom a déjà regroupé ses activités en Grande-Bretagne avec celles de Deutsche Telekom. Les deux groupes partagent aussi le réseau en Pologne et envisagent de faire de même en Roumanie, Slovaquie et Autriche. "Il n'y a pas de projet d'une fusion avec Deutsche Telekom", assure cependant Richard

Fin mars, l'action Mobistar avait encore connu un parcours cahotique suite à une rumeur, selon laquelle France Telecom lancerait une offre de désintéressement, peut-on lire dans le journal De Tijd. Dans le courant de cette journée, la rumeur gagna en crédibilité, lorsqu'un agent cita un montant à l'agence de presse Reuters: France Télécom consacrerait 56 euros par action au numéro deux sur le marché belge de la téléphonie.

La rumeur circula aussi à Londres lors d'une conférence télécoms de Citibank. L'action bondit d'un coup de 7 pour cent. Lorsque France Télécom annonça qu'elle n'était pas occupée 'à une quelconque opération à propos de Mobistar', l'action régressa de nouveau pour clôturer ce jour là sur une perte d'1,65 pour cent.

En savoir plus sur:

Nos partenaires