France Télécom abandonne l'idée du rachat de TeliaSonera

01/07/08 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

France Télécom renonce à son projet de reprise de sa concurrente scandinave TeliaSonera. Si l'opérateur français avait absorbé son homologue finno-suédois, il se serait hissé à la 4e place sur le marché mondial, mais TeliaSonera a refusé l'offre jugée trop basse.

France Télécom renonce à son projet de reprise de sa concurrente scandinave TeliaSonera. Si l'opérateur français avait absorbé son homologue finno-suédois, il se serait hissé à la 4e place sur le marché mondial, mais TeliaSonera a refusé l'offre jugée trop basse.

France Télécom n'exclut toutefois pas une autre reprise en Europe, même si l'accent sera mis sur les 'marchés émergents".

France Télécom a négocié durant plus de 3 semaines le rachat de TeliaSonera. Le week-end dernier, des "négociations de la dernière chance avaient encore eu lieu." Mais les Français se refusant à surenchérir sur leur offre d'environ 30 milliards d'euros, l'opération a finalement échoué.

TeliaSonera a vu le jour en 2002 suite à la fusion entre la Suédoise Telia et la Finlandaise Sonera. Le groupe est contrôlé pour un tiers environ par l'Etat suédois, pour 13,7% par l'Etat finlandais et pour 18,2% par des investisseurs institutionnels. L'opérateur est complémentaire par rapport à France Télécom grâce à une position forte en Scandinavie, dans les Etats baltes, en Russie et en Turquie.

France Télécom a déclaré hier que "le projet n'avait pas échoué pour des questions de stratégie." Les investisseurs ont en tout cas réagi de manière positive puisque l'action de France Télécom a connu une hausse de 7,42%.

Les analystes se demandent toutefois comment va évoluer la politique de rachats de France Télécom. Rob Goyens, analyste chez Dexia, envisage notamment comme cible Orascom Telecom, un "'pure player' dans les pays émergents." De même, le marché algérien serait selon lui porteur pour France Télécom.

Source: Belga

Nos partenaires