Foxconn lorgne la division des puces de Toshiba

11/04/17 à 11:09 - Mise à jour à 11:08

Source: Datanews

Hon Hai Precision Industry, la société mère de Foxconn, est prête à débourser 25 milliards d'euros pour s'emparer de la division des puces de Toshiba. Cette dernière préférerait la vendre à un candidat japonais, mais y en a-t-il donc qui soient intéressés?

Foxconn lorgne la division des puces de Toshiba

© Foxconn

Depuis quelque temps déjà, Toshiba recherche un repreneur pour sa division des puces. Selon les sources de l'agence Bloomberg, Hon Hai Precision Industry (Chine), SK Hynix (Corée) et Broadcom (Etats-Unis) auraient récemment émis une offre. Quelques géants américains tels Apple, Google et Microsoft ont également été cités. Mais tant Toshiba que le gouvernement japonais accorderaient leur préférence à une entreprise nippone.

Cette préférence politique ne facilite pas la vie de Hon Hai Precision Industry dans la mesure où si c'est elle qui l'emporte, la technologie des puces se retrouverait alors entre des mains chinoises. La division des puces en vente est surtout spécialisée dans la mémoire flash. Elle est dans ce domaine le deuxième plus grand producteur au monde après Samsung.

Pour sa part, la firme coréenne Hynix souhaiterait éviter l'écueil préférentiel en négociant avec des investisseurs japonais en vue d'émettre une offre commune. Mais la porte n'est pas non complètement fermée pour les candidats repreneurs américains. C'est ainsi que l'agence Reuters annonçait le mois dernier encore qu'une vente de la division à un acheteur américain était une option.

Avec cette vente, Toshiba souhaite ramener de l'argent dans ses caisses, afin de compenser la faillite de Westinghouse, une filiale américaine active dans le secteur nucléaire.

Nos partenaires