Foxconn exploite des étudiants pour fabriquer des iPhone

22/11/17 à 12:10 - Mise à jour à 12:09

Source: Datanews

Foxconn, l'un des principaux fabricants d'Apple, aurait dans le cadre d'un stage imposer à des étudiants des heures supplémentaires pour les faire travailler onze heures par jour. Les deux entreprises le confirment.

Foxconn exploite des étudiants pour fabriquer des iPhone

© Foxconn

Six étudiants chinois ont soulevé le problème, selon lequel ils ont, à les entendre, été contraints de travailler jusqu'à onze heures par jour pour fabriquer l'iPhone X. L'un d'eux aurait, selon le Financial Times, assemblé jusqu'à 1.200 appareils photo par jour pour ce smartphone. Or ces heures supplémentaires disproportionnées sont illégales pour les stagiaires en Chine.

Apple et Foxconn confirment au journal d'affaires que les étudiants ont en effet dû prester de longues journées et promettent de prendre des mesures. Les entreprises démentent cependant qu'il s'agissait de travail forcé. Il s'agirait en outre plutôt de certains sites de production qui n'auraient pas respecté les règles en vigueur au lieu d'un abus systématique. Selon le Financial Times, quelque trois mille étudiants entre 17 et 19 ans y travaillent depuis septembre.

Beaucoup d'iPhones = beaucoup d'abus

Depuis des années déjà, Foxconn a la réputation d'être un lieu de travail nuisible et dangereux. L'entreprise fabrique des produits électroniques pour différentes grandes marques, dont Apple est l'exemple le plus connu. C'est surtout lorsqu'un nouvel iPhone entre en production de masse que se manifestent des histoires d'heures supplémentaires excessivement longues et de conditions de travail déplorables.

Suicides et travail confié à des enfants

Dans le passé, il y a déjà eu des émeutes dans les usines de Foxconn et en 2010, on y recensa même 18 tentatives de suicide (qui coûtèrent la vie à 14 travailleurs). Dans les années qui suivirent, on enregistra aussi régulièrement des actes de désespoir suite à la forte pression au travail. La réaction de l'entreprise fut alors assez étonnante, dans la mesure où elle décida d'installer des filets de protection pour lutter contre ce genre de problème.

En 2012, le fabricant fut accusé de faire travailler des enfants avec des stagiaires âgés d'à peine 14 à 16 ans, alors que l'âge légal pour travailler en Chine est fixé à 16 ans.

Suite à ces drames, Apple décida d'exiger des règles plus strictes de la part de ses fabricants, afin de limiter le travail des enfants et les heures supplémentaires. Foxconn enfreint donc de nouveau ces règles, mais affirme dans un communiqué adressé aux médias américains que cela ne se répétera pas.

En savoir plus sur:

Nos partenaires