Forrester prend fait et cause pour le Chief Data Officer

21/08/15 à 13:25 - Mise à jour à 13:24

Source: Datanews

La fonction de Chief Data Officer est en progression. Même si ses tâches se trouvent souvent dans le sillage de celles du CIO, cela ne doit pas nécessaire ment poser un problème, selon l'analyste de marché Forrester.

Forrester prend fait et cause pour le Chief Data Officer

Ce dernier a interrogé trois mille décideurs IT & business dans de grandes entreprises et observe que dans 45 pour cent d'entre elles, un CDO, alias un Chief Data Officer a été engagé, et que 16 autres pour cent envisagent de faire de même dans l'année qui suit.

Le rôle exact du CDO peut énormément varier. Il peut exercer la fonction de manager s'assurant que les données soient conservées de manière correcte et sûre, ou celle d'un responsable qui analyse les données, ou encore celle de quelqu'un envisageant de changer la manière dont l'entreprise ou l'employeur en général utilise lesdites données.

Forrester effectue dans son rapport une analyse des différentes fonctions du CDO et fait observer qu'il y a pas mal de chevauchement avec celles du CIO, ce qui peut causer une concurrence mutuelle. L'analyste recommande justement de viser une collaboration étroite, parce que les deux fonctions sont nécessaires.

"Dans de nombreux cas, les CIO ont conscience qu'ils ont trop à faire pour accorder aux données l'attention qu'elles méritent", déclare Gene Leganza, vicepresident et principal analyst chez Forrester.

Le CDO peut ainsi être employé de manière large comme un pont entre le métier et la technologie, mais il faut aussi prévoir un carnet de route pour que les deux s'entendent le mieux possible. La conclusion est que les CDO et les CIO travaillent partiellement dans le même domaine, mais qu'ils ont tout intérêt à collaborer plutôt qu'à se marcher sur les pieds. Ou comme le dit le CDO d'AIG à Forrester: le CDO est le chef aiguilleur, mais le CIO est le pilote de l'avion.

En savoir plus sur:

Nos partenaires