Fits.me remporte le concours des start-ups Plugg

12/03/10 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

Grâce à sa cabine d'essayage virtuelle, l'estonienne Fits.me a remporté le concours des jeunes entreprises Plugg.

Grâce à sa cabine d'essayage virtuelle, l'estonienne Fits.me a remporté le concours des jeunes entreprises Plugg.

Plugg, une conférence ayant pour thème les jeunes entreprises européennes, a été organisée à Bruxelles pour la troisième année. Le point d'orgue de cette journée consistait en un concours où s'affrontaient 20 start-ups. Chaque jeune entreprise disposait de deux minutes chrono pour se présenter au public présent, constitué d'entrepreneurs, de bailleurs de capital risque et de spécialistes du marketing.

C'est sur la base du modèle commercial que le jury a déterminé la meilleure idée présentée par Fits.me, une jeune entreprise estonienne. Fits.me se profile elle-même comme une cabine d'essayage virtuelle pour les détaillants vestimentaires en ligne. Lorsqu'un client doit sélectionner sa taille, Fits.me entre en action. A partir de cinq paramètres indiqués par le client, Fits.me lui présente le vêtement choisi sur une 'reproduction robotisée' de son corps. Le client peut ainsi voir quelle taille du L ou du XL par exemple lui sied le mieux.

Pour le commerçant, la plus-value de Fits.me devrait résider dans le fait que nettement moins de vêtements lui seront retournés. D'après un test réalisé au sein de l'entreprise allemande Quelle, ce taux de retour pourrait être réduit de 28 pour cent. Lors de sa présentation, Hekki Haldre de Fits.me évoqua un vaste marché potentiel. A peine 7 pour cent des vêtements sont en effet vendus en ligne pour l'instant. Toujours selon Hekki Haldre, ce marché représente cependant déjà un montant de 36 milliards de dollars contre 20 milliards de dollars pour celui des ordinateurs par exemple. Fits.me a déjà recueilli 1,3 million d'euros de capital l'année dernière et entend l'augmenter de 700.000 euros par un financement relais.

Les autres finalistes du concours étaient Inbox2 et Distimo. Inbox2 entend intégrer en profondeur les comptes e-mail et les réseaux sociaux et créer à cette fin un puissant moteur de recherche. L'idée est d'atteindre aussitôt le message voulu avec ce moteur de recherche et ce aussi bien sur Twitter que dans votre boîte Gmail. De son côté, Distimo est une plate-forme d''app store analytics'. Le problème pour les développeurs d'applications mobiles, c'est qu'ils ne peuvent que malaisément estimer quel magasin d'applications ('app store') convient le mieux pour diffuser leurs créations. Les instruments de mesure et les rapports de Distimo sur la base de véritables données du marché (pas des sondages) devraient leur permettre une meilleure évaluation.

Le prix du public a été attribué à la jeune entreprise belge RazWar qui prévoit "une révolution sur le marché des lames de rasoir". RazWar est un site d'e-commerce aussi agréable que drôle qui commercialise des lames de rasoir et d'autres articles de rasage à des prix nettement inférieurs à ceux des fabricants traditionnels. Qui sait, le rapprochement très apprécié avec l'expression SaaS devenant ici 'Shaving as a Service' a peut-être joué dans l'attribution du prix du public...

En savoir plus sur:

Nos partenaires