Fitbit souhaite s'emparer du fabricant de montres intelligentes Pebble

01/12/16 à 12:18 - Mise à jour à 12:17

Fitbit veut racheter le fabricant de montres connectées Pebble. Voilà ce qu'annonce le Financial Times sur base de sources proches des négociations en cours. Fitbit, qui fabrique surtout des bracelets de fitness, lorgne surtout l'expertise de Pebble dans le domaine des montres intelligentes (smartwatches).

Fitbit souhaite s'emparer du fabricant de montres intelligentes Pebble

© Pebble

Pebble fut un pionnier sur le marché des montres connectées et avait à l'époque réussi à récolter en tout plus de 40 millions de dollars via la plate-forme de participation financière Kickstarter. C'est en 2012 que l'entreprise lança sa première montre intelligente, plus de deux années donc avant qu'Apple n'annonce un produit comparable. Bien qu'elle ait eu un grand nombre d'utilisateurs et que les développeurs surtout louent son écosystème ouvert, Pebble a éprouvé des difficultés à devenir un acteur en vue sur ce marché.

De lourds nuages s'amoncellent

Malgré le fait que Pebble soit parvenue à recueillir pas mal d'argent via Kickstarter et qu'elle ait reçu en outre une injection de 15 millions de dollars en capital-risque, il se dit que Fitbit ne paiera pas un gros prix pour acquérir l'entreprise sur laquelle planent de lourds nuages financiers ces derniers mois.

Si le rachat se confirme, Fitbit n'envisagerait pas de poursuivre le développement de nouveaux appareils de Pebble. La société américaine s'intéresse en fait surtout à la propriété intellectuelle du fabricant de montres intelligentes.

Fitbit aussi aux prises avec des problèmes

Et même si Fitbit entend réaliser ce rachat aujourd'hui, l'entreprise est elle aussi aux prises avec des problèmes. En 2015, elle a fait son entrée à la Bourse avec une action à 50 dollars, mais aujourd'hui, cette dernière a vu plonger sa valeur à 8,40 dollars seulement. Ce recul est dû aux piètres résultats enregistrés par l'entreprise depuis l'année dernière. Il est vrai que le marché des 'smartwatches' éprouve des difficultés au niveau mondial. Pour ce segment relativement nouveau, c'est 2015 qui fut la meilleure année jusqu'à présent, mais depuis lors les ventes y ont régressé nettement.

En savoir plus sur:

Nos partenaires