Fini de surfer gratuitement à New York à cause du porno

16/09/16 à 11:03 - Mise à jour à 11:03

Source: Datanews

Les bornes wifi new-yorkaises permettant de surfer gratuitement, vont être adaptées. Il y a quelques mois, elles avaient remplacé les anciennes cabines téléphoniques, mais le fait est qu'elles ne sont pas toujours utilisées comme il convient.

Fini de surfer gratuitement à New York à cause du porno

© Reuters

Les bornes wifi semblent causer pas mal de nuisances. Des personnes s'y agglutinent des heures durant, souvent des alcolos et des drogués, pour y écouter de la musique bruyante et y regarder sans la moindre gêne du contenu pornographique. Suite à une abondance de plaintes, l'exploitant se voit contraint d'adapter son projet, comme l'annonce The New York Times.

Les bornes wifi étaient en fait destinées aux passants qui pouvaient y recharger rapidement leur GSM, y consulter une carte ou s'y informer des conditions météorologiques. En outre, elles permettent d'une simple pression sur un bouton d'appeler les services de secours. La maison mère de Google, Alphabet, et le fabricant de puces Qualcomm notamment avaient investi dans le projet.

Ce qui n'est finalement guère étonnant, c'est que la navigation gratuite sur le net a attiré un public autre que celui ciblé. Voilà pourquoi l'exploitant LinkNYC a décidé de ne plus autoriser provisoirement la navigation sur ces bornes. Les appels gratuits, le wifi gratuit, la recharge des appareils mobiles, la consultation de cartes et l'accès aux services de secours, tout cela restera toutefois possible.

Il y a sept mois, cet ambitieux projet avait été présenté par le maire de New York, Bill de Blasio: plus de 7.500 cabines téléphoniques allaient être remplacées par de nouvelles bornes wifi. Selon l'exploitant, plus de 400 de ces bornes ont entre-temps déjà été installées dans trois des cinq districts de New York, et 475.000 personnes ont déjà utilisé ce service. (Belga)

Nos partenaires