Filmstudio s'en prend aux utilisateurs de Popcorn Time

02/09/15 à 13:35 - Mise à jour à 13:35

Dans l'état américain de l'Oregon, Filmstudio Millennium Films a intenté un procès à seize utilisateurs du service de diffusion illégale Popcorn Time.

Filmstudio s'en prend aux utilisateurs de Popcorn Time

Popcorn Time © Popcorn Time

Il s'agit là d'un des nombreux incidents auxquels doit faire face le service de diffusion ces derniers temps. Précédemment, des réalisateurs d'un film s'en étaient aussi pris à des utilisateurs de Popcorn Time, et les autorités norvégiennes avaient annoncé une surprise pour ceux-ci.

Ces utilisateurs sont suspectés de télécharger et de diffuser le film Survivor, sorti plus tôt en 2015 et dans lequel Pierce Brosnan notamment interprète l'un des rôles principaux.

Chez Popcorn Time, une forme illégale de Netflix, les téléchargeurs de films et de séries mettent aussi automatiquement leur connexion internet à disposition pour transférer le fichier rapatrié vers d'autres. Il en résulte que les utilisateurs de Popcorn Time sont aussi des diffuseurs automatiques du compte illégal.

Le studio de cinéma réclame le versement par les seize utilisateurs d'une amende minimum de 750 dollars. Pour le studio, l'important n'est donc pas tant l'amende en tant que telle, mais plutôt la crainte suscitée par une condamnation. Pour rappel, le montant de l'amende maximale est de 150.000 dollars.

Popcorntime.io, l'un des diffuseurs du programme, a déclaré ce lundi s'opposer aux accusations d'Hollywood. Les studios en vue doivent, selon lui, créer un service de diffusion mondial avec tous les grands blockbusters. "Les gens sont prêts à payer, mais beaucoup d'entre eux refusent actuellement de le faire pour un petit catalogue caractérisé en outre par toutes sortes de restrictions par pays", déclarent les initiateurs de Popcorn Time. "Pour l'instant, le piratage répond à la demande de beaucoup de personnes, du fait que l'industrie ne parvient pas à se moderniser. C'est aussi simple que cela, selon nous."

En savoir plus sur:

Nos partenaires