Fibre optique: la Belgique en retard

19/02/09 à 10:40 - Mise à jour à 10:39

Source: Datanews

Le nouveau classement des pays offrant le plus haut degré de pénétration de la fibre optique dans le living (Fibre to the Home alias FttH) ne plaide guère en faveur de la Belgique.

Le nouveau classement des pays offrant le plus haut degré de pénétration de la fibre optique dans le living (Fibre to the Home alias FttH) ne plaide guère en faveur de la Belgique.

Tant au niveau des chiffres cités par l'analyste de marché Idate que de ceux de Heavy Reading, notre pays se classe en effet dans les tréfonds du classement, et ce en contraste flagrant avec les Pays-Bas qui progressent une fois encore nettement et qui voient le 'vieux briscard' KPN se fiancer avec le spécialiste de la fibre, Reggefiber.

Mais un autre pays voisin, la France, se distingue elle aussi, même si le cabinet d'études Heavy Reading se déclare déçu des avancées limitées du déploiement par rapport aux annonces faites par les opérateurs, l'an dernier. Une remarque qui vaut d'ailleurs pour plusieurs pays européens: Heavy Reading parle d'un retour à la situation d'il y a un an. Tout le contraire des pays asiatiques qui dominent le classement de la tête et des épaules. En Europe, les meilleures élèves de la classe sont les pays scandinaves.

Malgré l'absence de la Belgique, quelques filiales belges d'entreprises ICT font de bonnes affaires avec des produits à fibre optique et apparentés. Nexans et Tyco Electronics notamment, qui ont retenu l'attention lors du récent congrès FttH. Détail ironique: outre le fait que le président du conseil FttH européen soit un Belge, l'organisation PR entourant l'événement repose elle aussi dans des mains belges.

Nos partenaires