Feu vert pour .vlaanderen

05/08/13 à 13:30 - Mise à jour à 13:30

Source: Datanews

DNS Belgium a reçu l'autorisation de déployer l'extension internet .vlaanderen.

Feu vert pour .vlaanderen

DNS Belgium a reçu l'autorisation de déployer l'extension internet .vlaanderen.

Le gestionnaire belge des noms de domaine DNS Belgium a reçu le résultat de ce qu'on appelle l''Initial Evaluation' de la part de l'Icann, l'autorité internationale dans le domaine de la gestion des noms de domaine. L'obtention de cette Initial Evaluation est une première étape essentielle dans la création de la nouvelle extension.

En mars 2012, DNS Belgium s'était vu attribuer de la part du gouvernement flamand la concession pour l'exploitation de .vlaanderen. Cela signifie que cette organisation pourra se charger dix années durant de la gestion du nouveau gTLD. En tant que titulaire de la concession, DNS Belgium avait dû en 2012 introduire un dossier de demande auprès de l'Icann. Cette application a été approuvée vendredi dernier.

"Nous avons dû présenter de nombreuses évaluations techniques et financières et nous sommes donc satisfaits que notre dossier soit approuvé", déclare Philip Du Bois, directeur général de DNS.be, dans une réaction.

DNS Belgium gère aujourd'hui plus d'1,4 million de noms de domaine .be et sera en charge non seulement de l'extension .vlaanderen, mais aussi de .brussels. L'approbation officielle de la part de l'Icann de l'extension .brussels suivra probablement fin de la semaine, début de la semaine prochaine.

Une 'Initial Evaluation' n'est qu'une première étape dans le déploiement d'une nouvelle extension internet. Dans une prochaine phase, un véritable contrat devra aussi être signé avec l'Icann, ce qu'on appelle un 'registry agreement'. Du Bois estime qu'un tel contrat ne pourra être conclu qu'en fin d'année, en fonction de la vitesse avec laquelle l'Icann traitera ses dossiers.

Selon DNS.be, les nouvelles extensions internet .vlaanderen et .brussels pourraient sortir sur le marché aux environs de septembre, ce qui ne serait théoriquement pas impossible, même si cette date semble quand même à tout le moins optimiste. Il faut dire que ces nouveaux gTLD ont accumulé les retards ces dernières années.

L'Icann a cependant laissé entendre qu'elle entendait traiter 20 dossiers par semaine à partir de septembre. Autrement dit, 20 suffixes pourraient être ajoutés par semaine aux racines internet à partir de ce mois-là (en tout, ce sont quelque 1.000 dossiers qui doivent être traités, avec .vlaanderen et .brussels au fond du classement). La question est de savoir si ce rythme pourra être gardé.

Et si dans le meilleur des cas, l'on pouvait assister au démarrage de .vlaanderen durant l'automne de 2014, il convient de prévoir notamment encore une période dite de 'sunrise' (au cours de laquelle des autorités et des titulaires de marque peuvent revendiquer un nom de domaine, afin de combattre les abus), sans compter aussi la mise au point de l'infrastructure.

En d'autres mots, tout semble indiquer que .vlaanderen ne sera mis à disposition du grand public qu'au plus tôt en 2015. Une fois lancé, .vlaanderen sera une extension internet entièrement ouverte: tout le monde pourra donc en principe enregistrer un nom de domaine se terminant par ce suffixe.

Aucun prix n'a encore été fixé, même si l'on parle de ci de là d'une somme de 25 euros par an, qui pourrait encore diminuer en fonction des volumes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires