Feu vert pour les chèques-repas électroniques

22/07/09 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

Le conseil des ministres a donné son feu vert à un cadre réglementant l'introduction des chèques-repas électroniques, a indiqué le ministre pour l'Entreprise Vincent Van Quickenborne.

Le conseil des ministres a donné son feu vert à un cadre réglementant l'introduction des chèques-repas électroniques, a indiqué le ministre pour l'Entreprise Vincent Van Quickenborne.

Les premiers paiements électroniques devraient être possibles dans le courant de l'année prochaine. Actuellement, 1,3 million de travailleurs bénéficient de chèques-repas sous forme papier. Pas moins de 250 millions de ces titres sont distribués chaque année.

Le titre papier, outre son empreinte écologique, comporte plusieurs autres désavantages: risque de destruction, de perte ou encore de dépassement de l'échéance. Pour les entreprises chargées de les distribuer, il s'agit aussi d'une complication administrative, de même que pour le commerçant qui les reçoit et doit aller les échanger, après les avoir triés, comptés et vérifié leur validité.

Le Conseil des ministres a donc approuvé vendredi deux arrêtés ouvrant la porte aux chèques-repas électroniques. L'employeur pourra les proposer à ses travailleurs si cela est prévu dans la convention collective de travail.

Le montant en question sera placé, à la demande de l'employeur, sur un compte géré par l'éditeur - reconnu par les pouvoirs publics - des chèques-repas.

Les possibilités de paiement envisageables vont de la carte d'identité électronique à la carte d'un terminal bancaire classique, en passant par le paiement par SMS. Le moyen de paiement devra être gratuit pour le travailleur, et susceptible d'être bloqué en cas de perte ou de vol.

Le travailleur aura aussi la possibilité de consulter son solde et le nombre de chèques-repas valables encore disponibles. Il recevra automatiquement un message de rappel une semaine avant l'échéance de la validité du titre.

Source : Belga

Nos partenaires