Febelfin: 'Les banques belges n'interdisent provisoirement pas l'achat de crypto-monnaies'

06/02/18 à 17:13 - Mise à jour à 17:13

En Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, plusieurs banques ont bloqué l'achat de crypto-monnaies au moyen de la carte de crédit. Selon Febelfin, aucune mesure de ce type n'est encore prévue dans notre pays.

Febelfin: 'Les banques belges n'interdisent provisoirement pas l'achat de crypto-monnaies'

© REUTERS

Des banques tant britanniques qu'américaines ont annoncé ces derniers jours qu'elles ne supporteraient plus l'achat de crypto-monnaies au moyen de la carte de crédit. La forte volatilité de la plupart des devises numériques en est la cause. Mais qu'en est-il des banques belges?

Selon Febelfin, qui représente le secteur financier belge, les banques belges n'ont pas encore prévu de mesure semblable. "L'utilisation des cartes de crédit est soumise à des limites en Belgique. Elles tombent sous le coup du crédit à la consommation, et les montants des transactions effectuées par les consommateurs avec une carte de crédit sont limités à 2.500 euros", explique la porte-parole Isabelle Marchand.

Réglementation plus stricte

Un important argument que l'on pourrait utiliser pour bloquer l'achat de crypto-monnaies, est lié à un risque d'endettement. Comme on le sait, les cours de change de la plupart des devises numériques oscillent très fort. Marchand fait observer que la réglementation en matière d'arriérés et de surendettement qui s'applique aux cartes de crédit, est plus stricte en Europe qu'aux Etats-Unis.

"Nous ne connaissons absolument pas en Belgique des situations de surconsommation et d'importants et multiples arriérés de crédit comme aux Etats-Unis. L'utilisation de cartes de crédit de type Visa et Mastercard est en outre extrêmement restreinte dans notre pays."

Anti-blanchiment

Cela n'empêche pas la porte-parole de Febelfin d'insister sur le fait que les banques sont sur leurs gardes à propos de certaines transactions d'achat de crypto-monnaies. "Les banques belges sont soumises à la loi anti-blanchiment, et nombre de plates-formes sur lesquelles il est possible de négocier des crypto-monnaies, n'y sont pas adaptées. Via ce genre de sites web, il est en effet possible d'effectuer des transactions de manière totalement anonyme", affirme Marchand.

Provisoirement et compte tenu des limites existantes, le consommateur belge peut donc encore et toujours acheter des crypto-monnaies avec sa carte de crédit. On ne sait donc pas au moment d'écrire ces lignes si les banques belges envisagent d'introduire à l'avenir d'autres limites encore.

Nos partenaires